Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

mercredi 28 novembre 2012 12h41
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance, l'attention des investisseurs se focalisant désormais sur les Etats-Unis où les négociations budgétaires semblent pour le moment piétiner.

A 12h14, l'indice CAC 40 abandonne 0,36% à 3.489,66 points dans des volumes qui restent toujours aussi faibles (moins de 540 millions d'euros ayant changé de mains sur NYSE Euronext). Le mois de novembre, qui promet déjà d'être l'un des 10 plus faibles en la matière depuis fin 2007, pourrait être le plus faible depuis le début de l'année :

* Les VALEURS CYCLIQUES sont victimes des préoccupations des investisseurs sur la situation budgétaire américaine qui menace la croissance des Etats-Unis si aucune solution n'est trouvée entre Démocrates et Républicains.

STMICROELECTRONICS cède 1,79%, RENAULT 1,66% et BOUYGUES 1,39%. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base lâche 0,78% et celui de la construction 0,45%.

* LAFARGE (-2,13%) accuse la plus forte baisse du CAC 40. Berenberg, qui a abaissé sa recommandation d'"acheter" à "conserver" sur le titre, estime également que la valeur est moins intéressante après avoir flambé de 60% depuis le début de l'année, et voit peu de catalyseur à cour terme.

* Les BANQUES de la zone euro (-1,44%) sont plombées par plusieurs mauvaises nouvelles.

Les établissements grecs (-4,64%) pâtissent à nouveau des possibles conséquences pour leurs fonds propres du plan de rachat de dette du pays, l'Union européenne a chiffré le coût de la restructuration du secteur bancaire espagnol (-1,4%) à 37 milliards d'euros, et Moody's pourrait dégrader la note de Banco Popolare (-4,94%).

BNP PARIBAS lâche 1,8%, SOCIETE GENERALE 1,31% et CREDIT AGRICOLE 0,72%.

* A rebours de tendance, VEOLIA ENVIRONNEMENT (+2,3% à 8,105 euros) rebondit sur un support technique situé autour de 7,8-7,9 euros et teste une résistance vers 8,1 euros.   Suite...

 
<p>Les VALEURS CYCLIQUES sont victimes des pr&eacute;occupations des investisseurs sur la situation budg&eacute;taire am&eacute;ricaine qui menace la croissance des Etats-Unis si aucune solution n'est trouv&eacute;e entre D&eacute;mocrates et R&eacute;publicains. Renault perdait 1,66%, tandis que le CAC 40 abandonnait 0,36% &agrave; 3.489,66 points vers 12h14, dans des volumes toujours faibles. /Photo prise le 25 octobre 2012/REUTERS/Vincent Kessler</p>