Mark Carney, dur avec les banques, souple sur les taux

mardi 27 novembre 2012 16h01
 

par Jeffrey Hodgson

TORONTO (Reuters) - Le prochain gouverneur de la Banque d'Angleterre devrait être ferme en matière de régulation bancaire mais pourrait être plus souple en matière de politique monétaire que ne le laissent croire ses récentes déclarations.

A la surprise générale, le gouvernement britannique a choisi lundi l'actuel gouverneur de la Banque du Canada Mark Carney pour succéder à Mervyn King à la tête de la BoE l'été prochain.

Mark Carney n'est toutefois pas un inconnu pour les milieux financiers puisqu'il s'est forgé ces dernières années une réputation bien établie en tenant tête à certains des plus puissants dirigeants du secteur bancaire.

Chargé, en tant que président du Conseil de stabilité financière (FSB) du G20, de faire en sorte que la crise de 2008 ne puisse pas se reproduire, il a joué ces dernières années un rôle moteur dans la mise en oeuvre des nouvelles normes bancaires qui ont pour but de rendre ces institutions plus solides, quitte à rogner leur rentabilité.

Or la Banque d'Angleterre héritera l'an prochain de nouveaux pouvoirs de régulation financière en plus de ses prérogatives en matière de politique monétaire.

Nul doute que la City se remémorera alors le face-à-face de l'an dernier entre Mark Carney et Jamie Dimon, le PDG de la banque américaine Citigroup.

Ce dernier avait qualifié d'"histoire à dormir debout" les règles obligeant les banques à renforcer leur bilan, selon l'un des participants d'une réunion à huis clos.

FRANC-PARLER   Suite...