Recul de 24,9% des ventes de logements neufs au 3e trimestre

mardi 27 novembre 2012 09h53
 

PARIS (Reuters) - Les ventes de logements neufs en France ont baissé de 24,9% au troisième trimestre par rapport au troisième trimestre 2011, les prix restant stables voire augmentant légèrement, selon les chiffres publiés mardi par le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Au troisième trimestre, 20.500 logements neufs ont été vendus, ce qui porte le cumul sur un an à 93.400 (-9%).

Sur le trimestre, 24.800 logements neufs ont été mis en vente (-22,9% par rapport au troisième trimestre 2011), la baisse étant plus marquée pour les logements collectifs (-24,2%) que pour les logements individuels (-11,2%). Le cumul sur un an s'établi à 115.300 (-2,9%).

Les réservations à la vente reculent nettement, à la fois pour le collectif et l'individuel.

L'encours de logements neufs proposés à la vente reste orienté à la hausse et atteint 91.300 à la fin du troisième trimestre.

Pour les appartements, les ventes baissent de 24,8% avec 18.600 logements vendus. Le prix moyen au mètre carré des appartements neufs s'établit à 3.821 euros, soit 0,9% de plus qu'au troisième trimestre 2011.

L'encours de logements collectifs proposés à la vente (81.300) est environ un quart plus important que celui observé un an plus tôt, et le délai d'écoulement est en forte progression (4,3 trimestres contre 2,8).

Les ventes de maisons individuelles par les promoteurs (habitat individuel groupé) sont inférieures de 25,4% par rapport au troisième trimestre 2011, avec un prix moyen stable de 248.000 euros.

Le ministère a par ailleurs fait état mardi d'une nouvelle baisse des mises en chantier de logements en octobre et d'une légère hausse du nombre de permis de construire.

Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Les ventes de logements neufs ont baiss&eacute; de 24,9% &agrave; 20.500 unit&eacute;s au troisi&egrave;me trimestre par rapport au m&ecirc;me trimestre en 2011, mais les prix restent stables ou augmentent l&eacute;g&egrave;rement. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Feferberg/Pool</p>