Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

lundi 26 novembre 2012 09h36
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse modérée lundi, digérant la plus forte hausse hebdomadaire en près d'un an de l'indice l'Eurostoxx 50 la semaine dernière (+5,3%), dans l'anticipation d'un accord sur la dette grecque qui pourrait intervenir dès ce lundi.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,25% à 3.519,88 points à 08h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE perd 0,07%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est en baisse de 0,17%.

A Tokyo, le Nikkei a en revanche signé une sixième séance consécutive de hausse, porté par la faiblesse du yen qui favorise les exportateurs. Fragilisé par la perspective d'un nouvel assouplissement monétaire au Japon, le yen a touché lundi un plus bas de sept mois par rapport à l'euro.

La monnaie unique a effacé une bonne partie de ses pertes de la nuit face à un dollar toujours affaibli par les négociations tendues autour du "mur budgétaire" américain qui devraient particulièrement peser sur Wall Street cette semaine.

Proche du plus haut de trois semaines touché vendredi à 1,2991 dollar, l'euro bénéficie aussi de la perspective d'un accord sur la Grèce.

Les ministres des Finances de la zone euro se retrouvent ce lundi à Bruxelles pour la troisième fois en quelques semaines pour tenter de trouver un compromis avec la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) sur la soutenabilité de la dette grecque à l'horizon 2020.

Toutes les solutions évoquées jusqu'à présent - baisse des taux d'intérêt sur les prêts consentis, renoncement aux profits des banques centrales et un rachat de dette - devraient être utilisées, a estimé dimanche le ministre français des Finances, Pierre Moscovici, dont l'avis fait débat.

Si l'avenir de la Grèce inquiète moins les marchés, l'Espagne s'est rappelée à leur bon souvenir dimanche avec la victoire des partis indépendantistes aux élections régionales en Catalogne, ce qui pourrait ouvrir la voie à un référendum d'autodétermination dans les quatre années à venir.

Sur le marché obligataires, les futures sur Bund allemands gagnent une vingtaine de points de base à 142,34, mais les analystes estiment que leur progression devrait être limitée par l'espoir d'un accord sur la Grèce.

Les cours du pétrole sont en très léger repli mais le brut léger américain reste au dessus de 88 dollars le baril et le Brent de mer du Nord dépasse encore 111 dollars.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes ont ouvert en baisse mod&eacute;r&eacute;e lundi, dig&eacute;rant la plus forte hausse hebdomadaire en pr&egrave;s d'un an de l'indice l'Eurostoxx 50 la semaine derni&egrave;re (+5,3%), dans l'anticipation d'un accord sur la dette grecque qui pourrait intervenir d&egrave;s ce lundi. &Agrave; Paris, le CAC 40 recule de 0,25% &agrave; 08h15 GMT, Francfort c&egrave;de 0,15% et Londres perd 0,07%. L'EuroStoxx 50 est en baisse de 0,17%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>