Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

lundi 26 novembre 2012 08h17
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, attendue en baisse après son envolée de la semaine dernière - le contrat à terme sur le CAC 40 cédant 0,3% à 8h - sur fond d'espoirs d'un accord sur la dette grecque alors que Jörg Asmussen, membre du directoire de la BCE a indiqué qu'aucune décote de la dette grecque n'était prévue.

* BANQUES - Les banques européennes ont demandé à la Commission européenne de repousser d'un an à 2014 l'introduction d'une nouvelle réglementation plus stricte en matière de fonds propres, à la suite du report décidé par les régulateurs américains.

* RENAULT prévoit de créer une coentreprise avec le deuxième constructeur automobile chinois, Dongfeng Motor, afin de produire des voitures en Chine, écrit lundi un journal économique chinois.

Les deux sociétés envisagent d'investir 6,5 milliards de yuans (800 millions d'euros) dans une usine d'une capacité de 200.000 véhicules dans la province centrale de Hubei, ont dit des sources de Dongfeng au China Business News.

* BOUYGUES - Bouygues Telecom a finalisé la cession pour 205 millions d'euros de 2.166 pylônes à Antin Infrastructure Partners.

* VIVENDI - Le chiffre de 800 suppressions d'emplois chez SFR est "réaliste", a déclaré samedi une source proche de l'opérateur téléphonique, confirmant une information du Figaro selon laquelle la filiale de Vivendi supprimerait 1.100 postes mais en créerait 300 dans une entreprise qui compte 10.000 salariés.

* ARCELORMITTAL - Le gouvernement français n'exclut pas, à titre transitoire, une prise de contrôle de l'Etat pour l'usine de Florange (Moselle) afin de sauver ses deux hauts fourneaux et ses emplois, ont laissé entendre deux ministres dimanche.

"Nous ne voulons plus de Mittal en France", a en outre déclaré dans un entretien au journal Les Echos, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

* TOTAL - Le PDG de Total a confirmé vendredi, à l'occasion du salon Actionaria, que son groupe avait reçu sept offres de reprises pour sa filiale de transport et de stockage du gaz TIGF.   Suite...

 
<p>Renault &agrave; suivre &agrave; la Bourse de Paris. Le fran&ccedil;ais pr&eacute;voit de cr&eacute;er une coentreprise avec le deuxi&egrave;me constructeur automobile chinois, Dongfeng Motor, afin de produire des voitures en Chine, selon un journal &eacute;conomique chinois. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Christian Hartmann</p>