Volatilité en vue à Wall Street avec le débat budgétaire

dimanche 25 novembre 2012 22h11
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La volatilité sera à l'ordre du jour cette semaine à Wall Street, sur fond de négociations ardues autour du "mur budgétaire" américain, face au regain de tension au Proche-Orient et dans l'attente d'un accord sur la Grèce.

Avec un indice S&P 500 au-dessus des 1.400 points après cinq séances de hausse, les intervenants auront du mal à ne pas prendre leurs profits aux premiers signes de difficultés dans les négociations sur les hausses d'impôts et les réductions de dépenses publiques qui reprennent à Washington cette semaine.

Le président Barack Obama et les chefs de file des groupes parlementaires américains vont tenter de trouver un compromis sur les moyens d'éviter le fameux "mur budgétaire", qui menace de faire retomber les Etats-Unis dans la récession.

Tandis que les dirigeants politiques feront valoir leurs arguments, les marchés pourraient réagir de façon erratique.

L'indice CBOE de la volatilité, dit "indice de la peur", est engagé sur une tendance baissière, avec une moyenne mobile à 200 jours à son plus bas niveau en cinq ans.

Mais il pourrait vivement rebondir si les négociations à Washington commençaient à montrer des signes de blocage.

"Si le 'mur budgétaire' n'est pas évité, beaucoup d'actifs vont baisser à court terme en raison du sentiment de peur et de crainte du chaos", souligne Yu-Dee Chang, responsable du trading chez ACE Investments en Virginie.

"Ce qui signifie que quels que soient vos actifs, vous allez perdre de l'argent à moins de vous placer en position longue sur le VIX et à découvert sur le marché", ajoute-t-il.   Suite...

 
<p>La volatilit&eacute; sera &agrave; l'ordre du jour cette semaine &agrave; Wall Street, sur fond de n&eacute;gociations ardues autour du "mur budg&eacute;taire" am&eacute;ricain, face au regain de tension au Proche-Orient et dans l'attente d'un accord sur la Gr&egrave;ce. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar</p>