Les Vingt-Sept se séparent sans accord sur leur budget

vendredi 23 novembre 2012 17h21
 

par Emmanuel Jarry et Julien Ponthus

BRUXELLES (Reuters) - Les dirigeants de l'Union européenne n'ont pas réussi vendredi à s'accorder sur le budget communautaire pour 2014-2020 et ont décidé de donner mandat au président du Conseil européen pour qu'il continue à chercher un accord dans les semaines à venir.

Herman Van Rompuy avait présenté dans la nuit aux chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Sept une nouvelle proposition modifiant l'allocation des crédits dans le sens voulu par de pays comme la France, l'Italie ou la Pologne.

Il maintient à quelque 983 milliards d'euros l'enveloppe globale, hors Fonds européen de développement (FED), soit une réduction de 80 milliards d'euros par rapport à la proposition initiale de la Commission, ce qui est jugé très insuffisant par le Premier ministre britannique.

David Cameron réclame des coupes budgétaires beaucoup plus substantielles - de l'ordre d'une quarantaine de milliards d'euros supplémentaires, selon une source européenne.

Ses exigences sont partagées par quelques pays, dont la Suède et les Pays-Bas, et David Cameron avait déclaré vendredi matin que l'on n'avait pas assez progressé.

L'Allemagne est favorable à des coupes plus importantes que celles proposées par Herman Van Rompuy sans aller jusqu'aux montants demandés par Londres.

Mais pour François Hollande comme pour le président du Parlement européen, Martin Schulz, l'enveloppe budgétaire proposé par le président du Conseil représente le maximum de ce que peuvent accepter les eurodéputés.

"Ce dont je suis sûr, c'est que s'il y avait une proposition qui était en-dessous du chiffre présenté aujourd'hui par M. Van Rompuy, il est peu probable que le Parlement approuve", a ainsi estimé dans la nuit le président français.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident du Conseil europ&eacute;en Herman Van Rompuy sera charg&eacute; de poursuivre les discussions entre les 27 pays de l'UE pour trouver un accord sur le budget 2014-2020 apr&egrave;s l'&eacute;chec du sommet de Bruxelles. /Photo prise le 23 novembre 2012/REUTERS/Yves Herman</p>