Total a retenu quatre consortiums en vue de la cession de TIGF

vendredi 23 novembre 2012 18h57
 

par Matthieu Protard et Sophie Sassard

PARIS/LONDRES (Reuters) - Total a retenu quatre consortiums pour poursuivre les discussions sur la cession de sa filiale de transport et de stockage du gaz TIGF, après avoir reçu vendredi dernier sept offres, ont indiqué à Reuters trois sources proches du dossier.

Le groupe pétrolier français devrait désigner vers la mi-janvier le candidat final pour la reprise de TIGF, société valorisée entre 2,3 et 2,7 milliards d'euros, ont précisé deux sources proches des discussions.

"Total cherche à vendre l'intégralité de TIGF mais le groupe pourrait conserver à court terme entre 5% et 10% du capital de sa filiale en raison de la sensibilité sociale et politique du dossier", selon l'une des sources.

Le PDG de Total Christophe de Margerie a confirmé que le groupe avait reçu sept marques d'intérêt mais s'est refusé à tout commentaire sur une pré-sélection.

"Je ne vais pas faire (de commentaire, NDLR) sur la 'short list'. On en a reçu sept (marques d'intérêt), c'est tout ce que je peux dire", a déclaré Christophe de Margerie à la presse, en marge du salon Actionaria à Paris.

"On veut aller assez vite mais on a nos discussions avec les organisations syndicales. Et c'est la priorité", a-t-il ajouté.

Selon les sources de Reuters, pour monter une offre sur TIGF, EDF a formé un consortium avec le fonds singapourien GIC et le groupe italien Snam spécialisé dans le transport du gaz naturel, tandis qu'Axa Private Equity, filiale d'Axa, s'est entouré de Predica, filiale d'assurance du Crédit agricole et d'Adia, le fonds souverain d'Abou Dhabi.

La Caisse des dépôts (CDC) et sa filiale CDC Infrastructures se sont de leur côté associées au groupe belge de transport de gaz naturel Fluxys. L'Espagnol Enagas fait quant à lui équipe avec le fonds canadien Borealis.   Suite...

 
<p>Total a retenu quatre consortiums pour poursuivre les discussions sur la cession de sa filiale de transport et de stockage du gaz TIGF, apr&egrave;s avoir re&ccedil;u sept offres de reprise vendredi dernier, ont indiqu&eacute; &agrave; Reuters trois sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>