Un défi de taille pour Jordi Constans chez Vuitton

vendredi 23 novembre 2012 09h19
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - La tâche s'annonce délicate pour Jordi Constans, nouveau patron de Louis Vuitton, qui va devoir piloter le développement de la marque entre luxe accessible et luxe exclusif à l'heure où sa croissance donne des signes d'essoufflement.

Le catalan de 48 ans, ancien dirigeant des produits laitiers de Danone, avait été choisi il y a plus d'un an pour succéder à Yves Carcelle, grand artisan du succès de la marque phare du groupe LVMH. Il vient de prendre officiellement ses fonctions, avec quelques semaines d'avance.

Les défis qui l'attendent ne sont pas minces, à commencer par pouvoir s'imposer au sein d'une maison dirigée pendant 22 ans par Yves Carcelle. Ce dernier, avec le concours du styliste Marc Jacobs, a transformé une maison bourgeoise en marque glamour et internationale, devenue la première griffe mondiale du luxe diversifiée dans le prêt-à-porter, les accessoires, les souliers, l'horlogerie, la haute joaillerie et demain dans le parfum.

Louis Vuitton génère aujourd'hui un chiffre d'affaires estimé par les analystes à plus de 7,0 milliards d'euros et assure plus de la moitié de la rentabilité du groupe LVMH, avec une marge opérationnelle oscillant entre 40% et 45%, la plus élevée du secteur du luxe.

Mais après avoir engrangé des taux de croissance à deux chiffres année après année, la mécanique Vuitton a donné en 2012 des signes d'essoufflement, liés notamment à la crise et au ralentissement de l'économie chinoise. Des analystes ont aussi évoqué une moindre attractivité auprès d'une clientèle lassée des logos et recherchant des produits plus exclusifs.

LVMH ne publie pas les chiffres de sa marque mais, selon les analystes, sa croissance a ralenti aux environs de 6% à 7% à taux de change constants au troisième trimestre, comme au deuxième, une progression jugée cependant solide compte tenu de sa taille et d'un réseau de boutiques quasiment stable.

PROTÉGER LES MARGES

Car contrairement à de nombreuses autres marques de luxe, notamment Gucci (groupe PPR), la croissance de Louis Vuitton s'est faite à magasins quasiment comparables.   Suite...

 
<p>La t&acirc;che s'annonce d&eacute;licate pour Jordi Constans, nouveau patron de Louis Vuitton, qui va devoir piloter le d&eacute;veloppement de la marque entre luxe accessible et luxe exclusif &agrave; l'heure o&ugrave; sa croissance donne des signes d'essoufflement. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor</p>