Les exportations sauvent la croissance allemande au 3e trimestre

vendredi 23 novembre 2012 09h26
 

BERLIN (Reuters) - Les exportations et la consommation des ménages ont permis à l'Allemagne de rester en croissance au troisième trimestre, bien qu'à un rythme moins soutenu qu'auparavant, la crise de la dette pesant de plus en plus fortement sur la première économie de la zone euro.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) allemand a été de 0,2% en données corrigées des variations saisonnières, après 0,3% au deuxième trimestre, montrent les chiffres définitifs de l'Agence fédérale de la statistique publiés vendredi.

Sur un an, la croissance du PIB allemand s'élève à 0,4%. Ces deux chiffres sont conformes aux données préliminaires annoncées mi-novembre.

La croissance au troisième trimestre est à mettre au crédit d'une augmentation de 1,4% des exportations, ainsi que d'une hausse de 0,4% des dépenses publiques et de 0,3% la consommation privée.

Les investissements n'ont en revanche pas contribué à la croissance.

"Les entreprises investissent moins dans les machines et autres équipements. La seule explication, c'est une crise de confiance - ce qui signifie que l'économie allemande va encore perdre de son élan", estime Holger Schmieding chez Berenberg Bank.

"Les mesures d'austérité en Europe du Sud, le ralentissement de la croissance chinoise et l'incertitude entourant la crise de l'euro sont autant d'éléments qui contribuent à cette situation", ajoute-t-il.

Les économistes s'attendent à ce que l'économie allemande se contracte au quatrième trimestre mais pensent que le pays va échapper à la récession - qui suppose une contraction du PIB pendant deux trimestres consécutifs.

Publié ce vendredi à 10h00, l'indice Ifo du climat des affaires du mois de novembre est attendu en baisse pour le septième mois consécutif et à son plus bas niveau depuis trois ans.

Une reprise de l'économie allemande est en revanche espérée l'an prochain.

Annika Breidthardt et Michelle Martin, Tangi Salaün pour le service français, édité par Catherine Monin

 
<p>La consommation des m&eacute;nages et les exportations ont permis &agrave; l'&eacute;conomie allemande de continuer &agrave; cro&icirc;tre au troisi&egrave;me trimestre, bien qu'&agrave; un rythme moins soutenu qu'auparavant. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch</p>