Aucune raison de ne pas s'accorder sur la Grèce lundi, dit Rehn

jeudi 22 novembre 2012 12h59
 

BRUXELLES (Reuters) - La Grèce a accompli toutes les démarches préalables au versement de la prochaine tranche d'aide financière et les ministres des Finances de la zone euro devraient pouvoir conclure un accord définitif lundi, a déclaré jeudi Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

"Je suis sûr que tout le monde reviendra à Bruxelles lundi dans l'état d'esprit constructif nécessaire pour dépasser la mentalité néfaste des 'lignes rouges'", a-t-il dit au parlement européen.

"Franchement, je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne pourrions pas conclure le plan et en finir avec l'incertitude qui a empêché le retour de la confiance - et donc de l'investissement et de la croissance - en Grèce", a-t-il ajouté".

Une deuxième réunion de l'Eurogroupe en dix jours s'est terminée mercredi matin sur un constat d'échec et les participants ont décidé de se retrouver lundi.

Les désaccords qui persistent concernent notamment le financement des moyens à mettre en oeuvre pour permettre à la Grèce de réduire son ratio d'endettement.

Luke Baker et Foo Yun Chee, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

 
<p>Olli Rehn, le commissaire europ&eacute;en aux Affaires &eacute;conomiques et mon&eacute;taires, a d&eacute;clar&eacute; jeudi que la Gr&egrave;ce avait accompli toutes les d&eacute;marches pr&eacute;alables au versement de la prochaine tranche d'aide financi&egrave;re et que les ministres des Finances de la zone euro devraient pouvoir conclure un accord d&eacute;finitif lundi. /Photo prise le 14 novembre 2012/REUTERS/Francois Lenoir</p>