SABMiller porté par l'Amérique latine au 1er semestre

jeudi 22 novembre 2012 09h45
 

LONDRES (Reuters) - SABMiller, le deuxième brasseur mondial, a publié jeudi un bénéfice semestriel en hausse de 12%, avec une forte croissance dans les marchés émergents qui a compensé un recul en Europe.

Le bénéfice ajusté avant impôt a atteint 2,76 milliards de dollars (2,15 milliards d'euros) sur les six mois à fin septembre, tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 17,47 milliards.

Le groupe originaire d'Afrique du Sud et coté à Londres a souligné qu'une forte croissance en Amérique latine et en Asie-Pacifique avait contrebalancé une baisse de 10% de ses résultats en Europe.

Le dividende a été majoré de 12% pour être porté à 24 cents.

Déjà propriétaire des marques Miller Lite, Grolsch et Peroni, SABMiller a acquis fin 2011 le brasseur australien Foster's pour 11,8 milliards de dollars. Ce dernier, indique-t-il dans son communiqué de résultats, a apporté une "contribution significative" à la croissance du premier semestre.

A la Bourse de Londres, le titre a ouvert en hausse de 4,4% en réaction à ces résultats.

SABMiller fait preuve d'un optimisme prudent pour les prochains mois.

"Nous avons récemment constaté une modération de la croissance économique dans certains pays, mais le potentiel des principaux marchés émergents sur lesquels nous opérons reste élevé", remarque la société, également propriétaire des marques Castle, Snow, Pilsner Urquell et Aguila.

L'effet positif des acquisitions et réorganisations devrait par ailleurs s'estomper dans la deuxième moitié de l'exercice, ajoute-t-elle.

Le cours de l'action SABMiller, en baisse de 6,4% sur les trois derniers mois, valorise le groupe à quelque 42 milliards de livres (52 milliards d'euros).

Rhys Jones, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>SABMiller, le deuxi&egrave;me brasseur mondial et propri&eacute;taire depuis fin 2011 du brasseur australien Foster's, a publi&eacute; jeudi un b&eacute;n&eacute;fice semestriel en hausse de 12%, avec une forte croissance dans les march&eacute;s &eacute;mergents qui a compens&eacute; un recul en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>