Citigroup ferme près de la moitié de son réseau en Grèce

mercredi 21 novembre 2012 16h49
 

ATHENES (Reuters) - Citigroup a annoncé mercredi la fermeture de la moitié de son réseau d'agences en Grèce, où la crise de la dette a fortement restreint l'activité des banques de dépôt.

Citi, la dernière grande banque internationale ayant une présence sur tout le territoire grec, va fermer toutes ses agences en dehors d'Athènes et de Thessalonique, soit 16 sur 37. Cette mesure entraînera la perte de 170 emplois, près du dixième de l'effectif de la banque américaine en Grèce.

"L'environnement actuel requiert de s'adapter (...) nous allons porter davantage l'accent sur l'investissement, les produits financiers et les cartes de crédit", a déclaré une porte-parole de la filiale grecque de Citi.

D'autres banques étrangères, notamment le Crédit Agricole et la Société générale, ont vendu leurs filiales grecques acquises pendant les années fastes qui ont suivi l'entrée du pays dans la zone euro.

Citi, présente en Grèce depuis 1964, avait une présence moindre que les deux banques françaises et s'était implantée sous son nom propre sans racheter d'établissement local.

D'autres groupes étrangers se sont complètement retirés de la Grèce, à l'instar des distributeurs français Carrefour et Fnac, ou de l'allemand Saturn Hansa, filiale d'électronique grand public de Metro.

Pour autant, la baisse du coût du travail, conséquence de l'austérité imposée par les créanciers internationaux de la Grèce, commence à rendre le pays attractif pour d'autres groupes.

Hewlett Packard a signé un accord la semaine dernière pour faire du Pirée son principal port d'attache pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Et Unilever, le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation, compte transférer en Grèce une partie de ses opérations de production.

Harry Papachristou, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>La crise de la dette ayant fortement restreint l'activit&eacute; des banques de d&eacute;p&ocirc;t en Gr&egrave;ce, Citigroup va fermer toutes ses agences en dehors d'Ath&egrave;nes et de Thessalonique, soit 16 sur 37. /Photo d'archives/REUTERS/Larry Downing</p>