Déficit budgétaire plus élevé que prévu en octobre en GB

mercredi 21 novembre 2012 11h04
 

LONDRES (Reuters) - Les besoins de financement de l'Etat britannique ont été supérieurs aux prévisions en octobre, montrent les statistiques officielles publiées mercredi, ce qui pourrait compromettre l'objectif de réduction du déficit sur l'exercice 2012-2013.

L'Office national des statistiques (ONS) a fait état de besoins de financement nets hors secteur financier - la mesure la plus suivie de l'évolution du déficit - de 8,604 milliards de livres (10,7 milliards d'euros) le mois dernier, contre 5,937 milliards en octobre 2011.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de six milliards de livres et le montant publié dépasse les estimations les plus pessimistes.

La dégradation d'une année sur l'autre s'explique principalement par une chute de 19% du produit de l'impôt sur les sociétés alors qu'octobre est actuellement un mois important pour sa collecte.

Au total, depuis le début de l'exercice budgétaire en avril, le déficit budgétaire hors interventions dans le secteur financier et éléments exceptionnels ressort à 73,3 milliards de livres, en hausse de 5,0 milliards, soit 7,4%, sur un an.

Or l'Office for Budget Responsibility, un organisme indépendant de contrôle des comptes publics, a fixé pour objectif une réduction de 1,2% du déficit budget sur l'exercice en cours.

Sur l'exercice 2010-2011, le déficit a représenté 8,0% du produit intérieur brut (PIB) britannique, contre 11,2% l'année précédente.

David Milliken et Peter Griffiths, Marc Angrand pour le service français, édité par Catherine Monin