Renault lancera sa voiture à 5.000 euros fin 2014

mardi 20 novembre 2012 13h26
 

PARIS/VERSAILLES (Reuters) - Renault doit annoncer en début d'année prochaine la commercialisation fin 2014 d'un modèle à bas coûts, vendu autour de 5.000 euros et produit à Chennai, en Inde, rapporte mardi latribune.fr en citant une source industrielle.

Ce modèle développé avec son partenaire japonais Nissan ne devrait pas "a priori" arriver en Europe, les coûts logistiques étant jugés trop importants, souligne le site d'information, ajoutant qu'il n'est pas non plus prévu à ce stade de le construire en Roumanie ou au Maroc.

Mais la descente en gamme des véhicules à bas coûts n'est pas terminée, poursuit latribune.fr: Renault et Nissan travaillent sur une voiture autour de 3.000 euros destinée à l'Inde pour rivaliser avec la Tata Nano.

"Mais, pour l'instant, 'les ingénieurs ne sont pas parvenus à un niveau de sécurité suffisant'", écrit le site internet.

Interrogé sur l'avancement du programme de voiture confié en Inde à Gérard Detourbet, l'ancien patron du projet low cost Dacia, le directeur général délégué aux opérations de Renault, Carlos Tavares, a répondu que tout n'était pas encore finalisé.

"Quand le projet aura été officiellement décidé (...), quand chacun des métiers de l'entreprise aura pris ses engagements, on fera une annonce", a-t-il déclaré à des journalistes en marge d'une conférence organisée à Versailles par le pôle de compétitivité en Recherche & Développement automobile Mov'eo.

"Tant qu'on n'a pas atteint des jalons qu'on considère comme irréversibles, il est préférable de continuer à travailler", a-t-il ajouté.

PROBLÈMES DE FREINS SUR TWIZY

Carlos Ghosn, PDG de Renault, a déjà dit que le groupe se devait d'avoir à son catalogue des modèles moins chers que son actuelle gamme Dacia, notamment pour répondre à la demande de marchés émergents comme l'Inde.   Suite...

 
<p>Renault doit annoncer en d&eacute;but d'ann&eacute;e prochaine la commercialisation fin 2014 d'un mod&egrave;le &agrave; bas co&ucirc;ts, vendu autour de 5.000 euros et produit &agrave; Chennai, en Inde, rapporte mardi latribune.fr en citant une source industrielle. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Christian Hartmann</p>