Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

lundi 19 novembre 2012 12h31
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, après deux semaines de repli, les investisseurs entrevoyant une possible issue à la situation budgétaire aux Etats-Unis.

A 12h05, l'indice CAC 40 prend 1,37% à 3.387,40 points, après avoir perdu 4,3% au cours des deux semaines précédentes sur fond d'inquiétudes relatives à la crise en zone euro et à une possible impasse budgétaire outre-Atlantique:

* Les VALEURS CYCLIQUES et les BANCAIRES profitent largement du retour sur les actifs risqués, les investisseurs estimant que Démocrates et Républicains devraient trouver un accord et éviter aux Etats-Unis de replonger en récession.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE prend 2,91%, CRÉDIT AGRICOLE 2,89%, BNP PARIBAS 1,97% et, hors CAC 40, NATIXIS est en hausse de 3,61%. L'indice Stoxx des banques de la zone euro s'octroie 1,56%.

Du côté des cycliques, RENAULT avance de 3%, SCHNEIDER ELECTRIC de 2,58% et ALSTOM de 2,41% tandis que STMICROELECTRONICS (+3,71%) signe la plus forte hausse du CAC 40, également soutenue par le relèvement de conseil d'UBS sur le titre de "vendre" à "neutre". Hors CAC, PSA reprend 3,89%, plus forte hausse du SBF 120, après avoir chuté de près de 30% en un mois.

L'indice Stoxx du secteur européen de l'automobile s'adjuge 2,34%, les technologiques 1,66% et minières 1,56%.

* A rebours de tendance, EDF recule de 0,43% et ESSILOR INTERNATIONAL perd 0,17%, deux seules baisses du CAC 40.

Selon Les Echos, un consortium dans lequel EDF est minoritaire a remis vendredi une lettre d'intention sur la reprise de TIGF, la filiale de transport et de stockage de gaz de TOTAL (+1,33%).

En revanche, le groupe GDF SUEZ (+1,36%), dont le nom circulait - sa filiale GRT Gaz assurant déjà le transport du gaz sur le reste du territoire français - aurait de son côté décidé de ne pas se porter candidat, indique le quotidien.   Suite...

 
<p>A 12h05 &agrave; la Bourse de Paris, le CAC 40 prenait 1,37%. Les valeurs cycliques et les bancaires profitent largement du retour sur les actifs risqu&eacute;s, les investisseurs estimant que D&eacute;mocrates et R&eacute;publicains devraient trouver un accord et &eacute;viter aux Etats-Unis de replonger en r&eacute;cession. Soci&eacute;t&eacute; g&eacute;n&eacute;rale prenait 2,91%, tandis que l'indice Stoxx des banques de la zone euro s'octroiyait 1,56%. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen</p>