Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

vendredi 16 novembre 2012 12h49
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, les investisseurs s'inquiétant de la situation budgétaire aux Etats-Unis avant une réunion prévue dans la journée entre le président Barack Obama et les chefs de file démocrates et républicains du Congrès sur le "mur budgétaire".

A 12h25, le CAC 40 recule de 0,24% à 3.374,01 points.

* Le SECTEUR FINANCIER est le principal contributeur au repli du marché parisien, l'incertitude liée à la crise de la dette en zone euro pesant aussi sur le marché. CRÉDIT AGRICOLE recule de 1,53%, AXA de 1,37%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 1,13% et BNP PARIBAS de 1,09%. Plus forte baisse du SBF 120, NATIXIS cède 4,02%.

Les valeurs de la banque (-1%) et de l'assurance (-0,89%) signent les plus forts replis en Europe. L'indice des bancaires de la zone euro perd 1,3%.

* STMICROELECTRONICS, lanterne rouge du CAC 40, recule de 2,47%, le fabricant européen de semi-conducteurs ayant à nouveau démenti un projet de scission de ses activités.

Le fabricant de semi-conducteurs a par ailleurs indiqué qu'il ne voyait pas de reprise de la croissance de ses activités avant le deuxième trimestre 2013. et

* ALCATEL-LUCENT (-2,05%) a assuré disposer de plusieurs options pour renforcer son bilan, notamment par le moyen d'instruments financiers adossés à des actifs (asset backed financing).

* Plus forte hausse du CAC 40, RENAULT (+2,01%) tire son épingle du jeu malgré des ventes en repli au mois d'octobre. Selon un analyste, la valeur profite de la forte hausse de l'action Nissan à Tokyo (plus de 7% en deux jours), le constructeur français détenant 43,4% de son partenaire japonais.

Dans le sillage de Renault, MICHELIN prend 1,38%. PSA PEUGEOT CITROEN recule en revanche de 0,25%.   Suite...

 
<p>A la Bourse de Paris, &agrave; 12h25, le CAC 40 recule de 0,24% &agrave; 3.374,01 points, les investisseurs s'inqui&eacute;tant de la situation budg&eacute;taire aux Etats-Unis avant une r&eacute;union pr&eacute;vue dans la journ&eacute;e entre le pr&eacute;sident Barack Obama et les chefs de file d&eacute;mocrates et r&eacute;publicains du Congr&egrave;s sur le "mur budg&eacute;taire". /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>