November 16, 2012 / 11:19 AM / 5 years ago

STM exclut de racheter la part d'Ericsson dans leur coentreprise

3 MINUTES DE LECTURE

BARCELONE (Reuters) - STMicroelectronics n'a pas l'intention de racheter la part d'Ericsson dans leur coentreprise ST-Ericsson, a déclaré vendredi le PDG de STMicro Carlo Bozotti.

Prié de dire si le rachat de cette part était envisagé, il a répondu à Reuters : "Non, aucun projet."

Carlo Bozotti, s'exprimant devant des investisseurs lors d'une conférence sur les TMT organisée à Barcelone par Morgan Stanley, a également réaffirmé que STMicro n'entendait pas scinder ses activités analogiques et numériques, un scénario avancé par la presse.

"Je veux le répéter, nous ne prenons aucune initiative (en ce sens). Ce n'est tout simplement pas vrai", a-t-il dit. "Cela n'a jamais été présenté à notre conseil d'administration."

Dans un communiqué publié jeudi après la clôture des marchés européens, STMicroelectronics avait déjà réitéré "son ferme démenti de l'existence d'un projet pouvant compromettre l'intégrité de la société".

A Barcelone, Carlo Bozotti a souligné qu'il y avait de nombreuses synergies entre les activités analogiques et numériques et qu'il entendait concentrer son énergie au plan stratégique qui sera dévoilé le mois prochain.

Il a aussi indiqué que STMicro devrait voir son activité reprendre sa croissance au deuxième trimestre 2013.

Ericsson et STMicro ont annoncé en octobre avoir mandaté des banques pour les conseiller sur leur coentreprise ST-Ericsson, spécialisée dans les puces électroniques pour la téléphonie sans fil et affectée par les difficultés de Nokia, son principal client.

Des analystes estiment qu'un rachat de ST-Ericsson par STMicro serait la meilleure solution pour la coentreprise.

ST-Ericsson a déjà annoncé un plan de restructuration en avril, prévoyant notamment la suppression de 1.700 emplois et une coopération accrue avec STMicro pour développer des processeurs d'applications.

STMicro produit des puces destinées aussi bien aux téléviseurs qu'aux ordinateurs, imprimantes, smartphones, véhicules électriques hybrides ou appareils d'imagerie médicale.

Paul Sandle et Tarmo Virki, Benoit Van Overstraeten et Tangi Salaün pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below