La réforme bancaire restreindra la spéculation, dit Moscovici

jeudi 15 novembre 2012 15h45
 

par Yann Le Guernigou et Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Le projet de réforme bancaire que prépare le gouvernement préservera le modèle de banque universelle des établissements français mais les obligera à loger les activités spéculatives dans des entités séparées, a annoncé jeudi Pierre Moscovici.

Le ministre de l'Economie et des Finances a indiqué que ce schéma permettrait d'encadrer strictement, voire d'interdire dans certains cas, les activités qui ne sont pas utiles à l'emploi et à l'investissement comme le trading pour compte propre "pur", confirmant ainsi des informations de Reuters.

"J'en prends l'engagement : il y aura bien un 'avant' et un 'après' la réforme", a-t-il dit lors d'un colloque de l'Autorité des marchés financiers.

"Je veux que cette réforme imprime profondément le secteur, fasse référence en Europe et refonde notre paysage financier pour les 20 prochaines années contre la spéculation et pour le financement de l'économie réelle."

Cette réforme, qui répond à un engagement de campagne de François Hollande, va être lancée au moment où les banques françaises sont déjà confrontées aux difficultés de mise en place du nouveau cadre prudentiel international dit de Bâle III, qui les oblige à renforcer sensiblement leurs fonds propres.

"On sera les premiers en Europe à faire une telle réforme en plus du reste", a déclaré le président de la Société générale Frédéric Oudéa. "C'est paradoxal alors que c'est dans le secteur bancaire français que, objectivement, il y a eu le moins de problèmes. Il faut maintenant en attendre les détails."

La France pourrait de fait être le premier pays à mettre en oeuvre une séparation entre les activités bancaires utiles à l'économie et les activités spéculatives, recommandée dans une série de rapports dont celui effectué pour l'Union européenne par Erkki Liikanen, gouverneur de la Banque de Finlande.

RÉSISTANCE AUX CRISES   Suite...

 
<p>Le projet de r&eacute;forme bancaire que pr&eacute;pare le gouvernement pr&eacute;servera le mod&egrave;le de banque universelle des &eacute;tablissements fran&ccedil;ais mais les obligera &agrave; loger les activit&eacute;s sp&eacute;culatives dans des entit&eacute;s s&eacute;par&eacute;es, a annonc&eacute; jeudi Pierre Moscovici. /Photo d'archives/REUTERS</p>