Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

jeudi 15 novembre 2012 08h46
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, attendue en baisse à l'ouverture (le contrat à terme sur l'indice CAC 40 cédant 0,7% vers 8h15), les incertitudes autour des économies occidentales, avec la menace du "mur budgétaire" aux Etats-Unis et les tensions en zone euro, continuant de peser.

* Les VALEURS CYCLIQUES pourraient réagir au rebond inattendu de la croissance française au troisième trimestre, pendant que l'économie allemande a ralenti comme attendu par les économistes.

* BANQUES - La réforme bancaire, que le gouvernement présentera le 19 décembre, devrait être moins restrictive que prévu et mettre l'accent sur l'isolement des activités de trading pour compte propre des établissements financiers français, estiment des sources du secteur interrogées par Reuters.

* TECHNIP - Nomura relève sa recommandation sur la valeur d'"alléger" à "neutre".

* EDF, GDF SUEZ - HSBC a relevé sa recommandation sur GDF Suez de "sous-pondérer" à "neutre", et a abaissé son conseil sur EDF de "surpondérer" à "neutre".

* VIVENDI - Naguib Sawiris envisage de racheter SFR dans le cadre d'une transaction qui pourrait être valorisée entre 13 et 14 milliards d'euros, a expliqué l'homme d'affaires égyptien au Financial Times.

Universal Music Group a, de son côté, reçu neuf propositions de rachat pour le label de musique Parlophone, toujours selon le Financial Times.

* ILIAD a poursuivi ses conquêtes de clients dans la téléphonie mobile au troisième trimestre, portant à plus de 4,4 millions le total des abonnés à sa nouvelle offre qui a contraint les autres opérateurs à revoir en baisse leurs tarifs.

* PSA - Citroën réfléchit à une gamme moins chère et lancera en 2014 une voiture au prix attractif, sans être "low cost", pour s'adapter à la bipolarisation du marché automobile entre bas et haut de gamme, rapporte Le Figaro.   Suite...

 
<p>EDF, &agrave; suivre jeudi &agrave; la Bourse de Paris. HSBC a relev&eacute; a abaiss&eacute; son conseil sur l'op&eacute;rateur de "surpond&eacute;rer" &agrave; "neutre". /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>