ADP confirme ses objectifs malgré un trafic qui ralentit

jeudi 15 novembre 2012 11h24
 

PARIS (Reuters) - Aéroports de Paris (ADP) a confirmé jeudi ses objectifs financiers pour 2012 en dépit d'un ralentissement de son trafic en octobre et d'un contexte de "fortes incertitudes".

L'exploitant des aéroports de Paris et d'Orly anticipe toujours pour cette année une croissance modérée de son trafic passagers, de son chiffre d'affaires et de son excédent brut d'exploitation (Ebitda).

Le groupe a annoncé une hausse de 4,9% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,972 milliard d'euros.

Sur la période, le trafic passagers dans les aéroports parisiens a enregistré une hausse modérée de 1,3%.

En prenant en compte l'international, le trafic d'ADP a augmenté de 9,2% sur neuf mois, à 68,1 millions de passagers, la hausse atteignant 20,7% pour l'aéroport d'Istanbul.

Pour le mois d'octobre, le trafic a en revanche diminué de 1,7% sur un an, à 7,4 millions de passagers, marqué par une baisse à l'international (-3,5%) et en France (-2,3%). Seul le trafic Europe (hors France) est parvenu à se stabiliser (+0,1%).

"En France, la tendance est plus faible depuis avril et le mois d'octobre est encore plus mauvais. C'est un niveau très faible qui soulève la question de ce qui peut arriver ensuite", a déclaré Laurent Galzy, directeur général adjoint chargé des finances lors d'une conférence téléphonique.

Le dirigeant a néanmoins souligné l'impact pour le mois d'octobre du calendrier des vacances scolaires, dont une partie se sont déroulées cette année en novembre.

Pour les prochains mois, Laurent Galzy a évoqué un "haut niveau d'incertitudes", précisant que le groupe était en train de mettre un place un nouveau processus pour évaluer les perspectives du trafic l'an prochain.   Suite...

 
<p>A&eacute;roports de Paris affiche une hausse de 4,9% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'ann&eacute;e, en d&eacute;pit d'une hausse mod&eacute;r&eacute;e de 1,3% de son trafic passagers &agrave; Roissy et Orly. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>