Air Berlin réduira à nouveau ses coûts malgré un bon trimestre

mercredi 14 novembre 2012 21h47
 

FRANCFORT (Reuters) - Air Berlin a fait état mercredi d'une hausse de 4,5% de son résultat opérationnel du troisième trimestre, en raison essentiellement de mesures de réductions de coûts, tout en annonçant que de nouvelles mesures de ce type seraient nécessaires pour atteindre l'objectif d'une rentabilité durable à partir de l'année prochaine.

La deuxième compagnie aérienne allemande, détenue depuis l'an dernier à 30% par le transporteur basé à Abou Dhabi Etihad, a dit avoir dégagé sur la période un bénéfice d'exploitation de 101,2 millions d'euros.

Le bénéfice net a plus que doublé à 66,6 millions et le chiffre d'affaires a progressé de 1,4% à près de 1,4 milliard d'euros.

"Notre objectif de revenir à la rentabilité l'année prochaine demeure inchange", déclare le président du directoire d'Air Berlin Hartmut Mehdorn, cité dans un communiqué.

Il ajoute toutefois que de nouvelles réductions de coûts seront nécessaires pour y parvenir, la compagnie aérienne étant confrontée à une hausse des coûts du kérosène, un relèvement de la taxe aérienne, le report de l'ouverture du nouvel aéroport de Berlin, la faiblesse de l'euro et des perspectives économiques peu réjouissantes.

"Nous sommes arrivés à la conclusion que nous devons mettre en oeuvre un programme de redressement supplémentaire", ajoute Hartmut Mehdorn.

Le 18 octobre, Air Berlin avait déjà annoncé un nouveau plan de réductions de ses coûts, "Turbine 2013", qui est venu se rajouter à celui en cours "Shape & Size". Selon Air Berlin, ce dernier a contribué à hauteur de 70 millions d'euros aux performances du troisième trimestre, au cours duquel les coûts du carburant ont augmenté de 35 millions.

Dans la matinée, la chaîne de télévision allemand n-tv a rapporté qu'Air Berlin allait réduire sa masse salariale d'encore 10%.

Christiaan Hetzner, Benoit Van Overstraeten pour le service français

 
<p>Air Berlin a fait &eacute;tat mercredi d'une hausse de 4,5% de son r&eacute;sultat op&eacute;rationnel du troisi&egrave;me trimestre, en raison essentiellement de mesures de r&eacute;ductions de co&ucirc;ts, tout en annon&ccedil;ant que de nouvelles mesures de ce type seraient n&eacute;cessaires pour atteindre l'objectif d'une rentabilit&eacute; durable &agrave; partir de l'ann&eacute;e prochaine. /Photo prise le 8 octobre 2012/REUTERS/Thomas Peter</p>