Bourses européennes finissent en recul

mercredi 14 novembre 2012 18h13
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en baisse mercredi, les tensions au sein de la zone euro et les craintes d'impasse budgétaire aux Etats-Unis l'ayant emporté sur quelques bons résultats de sociétés.

À Paris, l'indice CAC 40 a fini en baisse de 30,58 points, soit 0,89%, à 3.400,02 points. Le Dax-30 a cédé 0,94% à Francfort et le FTSE-100 1,11% à Londres. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 a abandonné 0,81% à 2.477,02 points.

Malgré des tentatives de hausse le matin, les marchés ont manqué de ressort pour prolonger leur reprise de mardi.

"Cette incapacité à maintenir une dynamique haussière montre que les acheteurs restent sur la touche en attendant qu'une solution soit trouvée en Grèce ou aux Etats-Unis", constate Ioan Smith, stratège chez Knight Capital à Londres.

En Europe, alors qu'une journée de protestation contre l'austérité était organisée en Espagne, au Portugal, en Italie et en France, un différend entre les bailleurs de fonds de la Grèce retarde le versement d'une nouvelle tranche d'aide et ravive les craintes d'éclatement de la zone euro.

Aux Etats-Unis, les parlementaires démocrates et républicains campent sur leurs positions dans le débat sur les moyens d'éviter le "mur budgétaire", qui risque de replonger la première économie mondiale en récession. et

Sur le front des valeurs, Vivendi (+4,67%) a affiché la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50 et du Cac 40 après avoir relevé sa prévision de bénéfice net pour l'année 2012.

A Francfort, le fabricant de semi-conducteurs Infineon a bondi de 5,88% après l'annonce de résultats conformes aux attentes et du maintien de son dividende. Dans son sillage, STMicroelectronics a pris 0,98% à Paris.

A Milan, Enel a gagné 2,18% après avoir confirmé ses objectifs 2012 . Son concurrent français EDF a en revanche chuté de 4,76%, plus forte baisse du Cac, après avoir prévenu que son résultat brut d'exploitation pourrait ne pas croître en 2013 en raison de la dégradation de la conjoncture économique.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>