Olli Rehn prend acte de l'effort espagnol de baisse du déficit

mercredi 14 novembre 2012 17h37
 

BRUXELLES (Reuters) - L'Espagne a pris des mesures efficaces pour réduire son déficit budgétaire en 2012 et en 2013, a déclaré mercredi le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, laissant entendre qu'il n'avait pas l'intention de durcir les procédures disciplinaires engagées contre Madrid.

"Des progrès sont en cours, même si la situation à laquelle sont confrontés de nombreux Espagnols reste très difficile", a dit Olli Rehn à des journalistes.

En juillet, les ministres des Finances de l'Union européenne avaient donné à l'Espagne un an supplémentaire, soit jusqu'en 2014, pour ramener son déficit budgétaire sous le seuil de 3% du produit intérieur brut (PIB) dans le cadre de la procédure pour déficit excessif engagée à son encontre, susceptible d'aboutir à des sanctions financières.

Si l'Espagne ne semble pas en mesure d'atteindre les objectifs de déficit nominal fixés, elle respecte les objectifs d'ajustement structurel, a précisé Olli Rehn.

Madrid est censé réduire son déficit structurel (c'est à dire hors éléments exceptionnels et impact des cycles économiques) de 2,7 points de PIB en 2012, de 2,5 points supplémentaires en 2013 et de 1,9 point en 2014.

Olli Rehn a constaté que le solde structurel s'était amélioré de 5,25 points en 2012 et qu'il devait augmenter de 2,25 points supplémentaires en 2013.

"L'amélioration annuelle estimée du solde structurel cette année et l'an prochain est en ligne avec l'effort requis", a-t-il dit.

"Cependant, il y a encore des risques pour l'année prochaine, liés en partie au scénario macroéconomique optimiste qui sous-tend le budget 2013. Des risques de dérapage budgétaire existent aussi dans les communautés autonomes", a-t-il poursuivi, appelant à mettre rapidement en oeuvre les mesures d'ajustement prévues.

Bureau de Bruxelles, Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Le commissaire europ&eacute;en aux Affaires &eacute;conomiques et financi&egrave;res, Olli Rehn, a estim&eacute; mercredi &agrave; Bruxelles que l'Espagne a pris des mesures efficaces pour r&eacute;duire son d&eacute;ficit budg&eacute;taire en 2012 et en 2013. Ces propos laissent entendre qu'il n'avait pas l'intention de durcir les proc&eacute;dures disciplinaires engag&eacute;es contre Madrid. /Photo prise le 14 novembre 2012/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>