Areva s'installe au Havre

mercredi 14 novembre 2012 15h35
 

LE HAVRE (Reuters) - Areva envisage de construire une plate-forme de production d'éoliennes offshore en Ecosse après l'installation d'usines du même type au Havre (Seine-Maritime), a déclaré mercredi le président du directoire du spécialiste public du nucléaire.

Luc Oursel a fait cette annonce à l'occasion de l'ouverture des premiers bureaux d'Areva au Havre, où le groupe prévoit deux usines de fabrication de nacelles et de pales après avoir obtenu en avril, au sein d'un consortium mené par l'espagnol Iberdrola, le futur champ d'éoliennes offshore de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).

Areva fournira pour ce projet 100 éoliennes de 5 mégawatts (MW) et compte s'appuyer sur sa future base industrielle pour remporter d'autres appels d'offres, en particulier au Royaume-Uni.

"Le marché britannique voisin, avec ses 32.000 mégawatts à installer en moins de 20 ans, est l'une de nos cibles privilégiées. Le Havre est idéalement positionné pour desservir les champs du sud du pays", a déclaré Luc Oursel devant des chefs d'entreprise.

Le tissu industriel entourant l'activité Eolien en mer d'Areva au Havre permettra de créer plus de 750 emplois, a rappelé le groupe d'énergie nucléaire. La construction des usines devrait démarrer fin 2014 ou début 2015.

"Nous allons (...) déployer une approche similaire en anticipation des premières commandes pour les projets situés au nord du Royaume-Uni, en choisissant très prochainement un site pour une implantation industrielle ultérieure en Ecosse", a également indiqué le patron d'Areva.

Cette annonce intervient alors qu'une conférence de presse dans le cadre d'un projet de coopération entre Areva et l'Ecosse dans les énergies renouvelables est prévue lundi prochain.

"Nous devons atteindre à l'horizon 2020 un coût de l'électricité issue de l'éolien offshore de 100 euros par mégawatt/heure afin de maîtriser le coût de l'énergie pour les ménages", a en outre déclaré Luc Oursel.

La Commission de régulation de l'énergie a estimé à plus de 220 euros par mégawatt/heure le coût de production de l'éolien offshore en 2020 pour les projets lancés actuellement.

Marc Parrad, avec Benjamin Mallet à Paris, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Luc Oursel, pr&eacute;sident du directoire d'Areva. Le sp&eacute;cialiste public du nucl&eacute;aire envisage de construire une plate-forme de production d'&eacute;oliennes offshore en Ecosse apr&egrave;s l'installation d'usines du m&ecirc;me type au Havre. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer</p>