Salzgitter souligne le ralentissement économique en Allemagne

mercredi 14 novembre 2012 10h10
 

FRANCFORT (Reuters) - Le sidérurgiste allemand Salzgitter a souligné mercredi le ralentissement de la demande dans les secteurs de l'automobile et de la construction mécanique en Allemagne, témoignant à son tour de l'impact de la crise de la zone euro sur la première économie du continent.

"Au cours du troisième trimestre, ces secteurs ont été exposés à des coups de frein importants", a déclaré le groupe après avoir publié une perte trimestrielle.

Le secteur sidérurgique souffre du ralentissement de la demande dans l'automobile, l'électroménager ou encore la construction, et l'espoir d'une reprise cette année est mince.

Salzgitter avait déjà revu à la baisse ses prévisions de résultats annuels au début du mois, disant tabler sur un résultat imposable tout juste proche de l'équilibre faute de pouvoir relever ses prix.

Au troisième trimestre, il a subi une perte avant impôt de 24,6 millions d'euros, à comparer à un bénéfice de 39,2 millions un an plus tôt.

"La perte d'élan (du secteur métallurgique allemand) a été marqué depuis le début du second semestre, notamment dans la construction mécanique", explique le groupe.

A la Bourse de Francfort, l'action Salzgitter cédait 1% dans les premiers échanges à 33,52 euros.

Marc Angrand pour le service français, édité par Catherine Monin

 
<p>Le sid&eacute;rurgiste allemand Salzgitter a soulign&eacute; mercredi le ralentissement de la demande dans les secteurs de l'automobile et de la construction m&eacute;canique en Allemagne, t&eacute;moignant &agrave; son tour de l'impact de la crise de la zone euro sur la premi&egrave;re &eacute;conomie du continent. Au troisi&egrave;me trimestre, il a subi une perte avant imp&ocirc;t de 24,6 millions d'euros, &agrave; comparer &agrave; un b&eacute;n&eacute;fice de 39,2 millions un an plus t&ocirc;t. /Photo prise le 10 novembre 2011/REUTERS/Fabian Bimmer</p>