Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 13 novembre 2012 18h31
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 est revenu dans le vert en fin de séance et a clôturé en hausse de 0,56% à 3.430,60 points. Le marché était peu actif (2,4 milliards d'euros échangés sur NYSE Euronext), évoluant dans une fourchette étroite de 47 points alors que la question budgétaire américaine demeure et la crise de la dette en Europe nourrissent toujours les inquiétudes.

* Le CAC 40 a été tiré essentiellement par les bancaires. CREDIT AGRICOLE (+3,12% à 5,65 euros) et BNP PARIBAS (+2,44% à 40,5 euros) ont fini en tête des hausses de l'indice. SOCIETE GENERALE a gagné 1,77% à 25,345 euros.

* CAP GEMINI a pris 2,39% à 31,475 euros après avoir chuté d'environ 7% en quatre séances.

* PERNOD RICARD a progressé de 1,35% à 84,12 euros. RBC a relevé son conseil sur le titre à surperformance.

* ALCATEL-LUCENT (-2,57% à 0,873 euro) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, la valeur se rapprochant également d'un support technique à 0,83 euro après avoir échoué dans sa tentative de rebond au-dessus de la zone de résistance 0,9/0,95 euro.

* EDF a perdu 1,26% à 15,225 euros et GDF SUEZ 0,33% à 16,645 euros alors que l'indice Stoxx des services aux collectivités a accusé la plus forte baisse des indices sectoriels en Europe (-1,85%), plombé par E.ON qui a plongé de 11,5%. Le numéro un européen du secteur a dit redouter un fléchissement de la demande d'électricité en Europe et a révisé en baisse ses perspectives pour l'année prochaine.

* PAGESJAUNES (+19,03% à 1,62 euro) a fini en tête des hausses du SBF 120 dans des échanges représentant plus de 12 fois le volume moyen quotidien des trois derniers mois sur la valeur. L'éditeur d'annuaires imprimés et en ligne est parvenu à un accord avec ses banques créancières sur le refinancement de sa dette au terme de six mois de négociations parfois difficiles, ce qui lève une incertitude majeure sur l'avenir de la société.

* FAURECIA (-3,69% à 11,34 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 au lendemain d'une hausse de 2,51% consécutive à l'annonce d'un projet de suppression de 3.000 emplois en Europe occidentale. HSBC a ramené son objectif de cours de 18 à 16 euros.

* Maison mère de Faurecia, PSA a lâché 2,47% à 4,471 euros. Selon des sources citées par Reuters, PSA et General Motors ont suspendu leur projet d'approfondir leur alliance compte tenu de la complexité des procédures européennes et des exigences de l'Etat français en contrepartie de son aide à PSA banque.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>