Les déboires de PSA freinent l'alliance avec General Motors

mardi 13 novembre 2012 17h02
 

par Sophie Sassard et Arno Schuetze

LONDRES/FRANCFORT (Reuters) - PSA Peugeot Citroën et General Motors ont revu à la baisse les ambitions de leur alliance, échaudés par la complexité du dossier en Europe et par l'intervention de l'Etat en France, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Le projet d'une fusion entre le constructeur français et Opel, la division européenne de GM, a notamment été suspendu face à la dégradation de la situation financière de PSA au troisième trimestre.

Dernier rebondissement dans la crise que le groupe français traverse depuis l'été 2011, le gouvernement s'est engagé le mois dernier à apporter 5 à 7 milliards d'euros de garanties à Banque PSA Finance moyennant la présence au conseil de surveillance du groupe d'un administrateur en lien direct avec l'Etat.

Cette intervention publique, moyennant un droit de regard sur la stratégie future de PSA et le maintien de l'emploi en France, a semé le trouble au siège de General Motors à Detroit.

"Il y a une sorte de pause à l'heure actuelle", a déclaré une source directement au fait des discussions. "Des deux côtés, en particulier chez GM, on n'est pas certain de ce que l'on veut faire."

"En échange de son aide à Banque PSA Finance, l'Etat demande qu'il n'y ait pas d'autres suppressions d'emplois, ce qui veut dire qu'une accélération de l'alliance ne peut pas être exécutée, c'est politiquement impossible", ajoute une autre source.

"Peugeot pourrait donc être moins enclin à coopérer maintenant que le gouvernement français a son mot à dire. Notamment sur la question de laisser Opel fabriquer des voitures pour PSA."

LE SUJET EXPLOSIF DES PARTAGES DE PRODUCTION   Suite...

 
<p>Le projet d'une fusion entre PSA et Opel, la division europ&eacute;enne de General Motors, a &eacute;t&eacute; suspendu face &agrave; la d&eacute;gradation de la situation financi&egrave;re de PSA au troisi&egrave;me trimestre. /Photo prise le 22 octobre 2012/REUTERS/Wolfgang Rattay</p>