Wall Street ouvre en baisse, prudence face au "mur budgétaire"

mardi 13 novembre 2012 15h50
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en léger recul mardi, les investisseurs hésitant toujours à prendre position sur le marché face au "mur budgétaire", qui pourrait interrompre au début de l'an prochain le début de reprise de l'économie américaine.

Les parlementaires américains se retrouvent mardi pour une session qui devrait être consacrée en majeure partie aux moyens d'éviter ce "mur budgétaire" et éviter ainsi des hausses d'impôts et des baisses de dépenses publiques estimées à 600 millions de dollars début 2013.

"Les actions stagneront à leurs niveaux actuels jusqu'à ce que l'on trouve une solution à ce problème, et si aucune solution n'est trouvée, les investisseurs seront encore moins attirés par les actions qu'ils ne le sont aujourd'hui", dit Art Hogan, directeur général de Lazard Capital Markets à New York.

L'indice Dow Jones perd 0,3% à 12.777,23 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,44% à 1.373,93 points et le Nasdaq Composite cède 0,69% à 2.884,20 points.

Home Depot gagne 2,6% après avoir annoncé une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice trimestriel et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, le groupe ayant tiré parti de l'amélioration observée depuis plusieurs mois sur le marché immobilier américain.

Microsoft perd 4% après avoir annoncé le départ, sans en préciser les motifs, de Steven Sinofsky, patron de la division Windows et l'un des piliers du groupe.

Ryan Vlastelica, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>Wall Street a ouvert en l&eacute;ger recul mardi, les investisseurs h&eacute;sitant toujours &agrave; prendre position sur le march&eacute; face au "mur budg&eacute;taire", qui pourrait interrompre au d&eacute;but de l'an prochain le d&eacute;but de reprise de l'&eacute;conomie am&eacute;ricaine. Le Dow Jones perd 0,3% dans les premiers &eacute;changes. Le Standard &amp; Poor's 500 recule de 0,44% et le Nasdaq c&egrave;de 0,69%. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer</p>