Lagardère sortira très probablement d'EADS en 2013

mardi 13 novembre 2012 13h32
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Lagardère sortira très probablement du capital d'EADS en 2013 car les programmes du futur long-courrier A350 et de l'avion de transport militaire A400M semblent désormais bien engagés, a déclaré mardi Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe éponyme.

L'annonce de l'homme d'affaires, qui préside le conseil d'administration d'EADS depuis mai, intervient au moment où des questions se posent sur le maintien du pacte d'actionnaires actuel qui garantit l'équilibre franco-allemand au sein du groupe d'aérospatiale et de défense.

Arnaud Lagardère, dont l'objectif est de se concentrer sur les activités de son groupe de médias, avait déjà annoncé vouloir céder sa participation de 7,5% dans EADS une fois le programme A350 stabilisé, mais sans fixer de calendrier précis.

"C'est désormais clair, avec le gouvernement français et tout le monde au sein d'EADS, qu'il est plus que probable que nous sortirons l'année prochaine", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique sur le chiffre d'affaires trimestriel de Lagardère.

"Nous avons les feux verts sur EADS et c'est pourquoi c'est facile pour nous de prendre une décision", a-t-il ajouté. "Nous avons une fenêtre maintenant que la plupart de nos projets - sinon tous les projets - semblent bien engagés".

Arnaud Lagardère s'est également félicité du fait que la communication était devenue plus claire au sein d'EADS.

"Tout le monde sait exactement ce qu'il se passe et nous avons fait beaucoup d'efforts pour pousser la direction à vraiment communiquer de manière très ouverte", a-t-il fait valoir.

BON MOMENT POUR VENDRE   Suite...

 
<p>Arnaud Lagard&egrave;re, g&eacute;rant commandit&eacute; du groupe &eacute;ponyme, a d&eacute;clar&eacute; mardi que Lagard&egrave;re sortira tr&egrave;s probablement du capital d'EADS en 2013 car les programmes du futur long-courrier A350 et de l'avion de transport militaire A400M semblent d&eacute;sormais bien engag&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Tobias Schwarz</p>