Les Bourses européennes indécises à la mi-séance

lundi 12 novembre 2012 13h03
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont indécises à la mi-séance, les investisseurs réagissant d'une part à la situation grecque et à la crise budgétaire américaine, et d'autre part à la publication d'indicateurs chinois encourageants.

À Paris, le CAC 40 reculait de 0,07% à 3.421,04 points à la mi-séance. À Francfort, le Dax gagnait en revanche 0,22% et à Londres, le FTSE 0,29%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 évoluait quasiment à l'équilibre à -0,03%.

En Europe, le problème grec occupe toujours les esprits, en dépit des avancées réalisées par le Parlement, qui a adopté dimanche soir le projet de budget 2013 afin de permettre le versement à la Grèce d'une tranche d'aide internationale de 31,5 milliards d'euros.

Les ministres des Finances de la zone euro se réuniront lundi à Bruxelles afin de discuter du déblocage de cette aide, mais aucune décision ne devrait être prise ce lundi, a précisé Berlin.

Les indicateurs en provenance de Chine limitent toutefois les pertes. La Chine a enregistré un excédent commercial à un plus haut de 45 mois en octobre, à la faveur d'une progression plus marquée que prévu des exportations, ce qui suggère une nouvelle fois que la deuxième économie mondiale se reprend après sept trimestres consécutifs de ralentissement de la croissance.

Aux valeurs, l'action Publicis gagne près de 3% vers 11h40 GMT, entraînant dans son sillage son concurrent britannique WPP (+1,3%). Le groupe de Maurice Lévy a annoncé un rebond de la croissance de son chiffre d'affaires en octobre après une chute inattendue en septembre.

A la baisse, l'équipementier aéronautique britannique Cobham a annoncé prévoir une baisse de son chiffre d'affaires comprise entre 1% et 5% en 2013, ce qui faisait chuter le titre de près de 8%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse. L'indice Dow Jones pourrait gagner 0,03% à l'ouverture, et le Nasdaq 0,32%.

Tandis que les futures sur Bunds se maintiennent, bénéficiant de l'incertitude entourant l'issue des négociations en Grèce, l'euro stagne juste au-dessus d'un plus bas de deux mois à 1,2690 dollar atteint vendredi.   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes sont ind&eacute;cises &agrave; la mi-s&eacute;ance, les investisseurs r&eacute;agissant d'une part &agrave; la situation grecque et &agrave; la crise budg&eacute;taire am&eacute;ricaine, et d'autre part &agrave; la publication d'indicateurs chinois encourageants. A la mi-s&eacute;ance, si le Dax gagnait 0,22% et le FTSE 0,29%, le CAC 40 reculait, lui, de 0,07% &agrave; 3.421,04 points. /Photo prise le 12 novembre 2012/REUTERS/Remote/Tobias Schwarz</p>