La chimie compte sur le plan de compétitivité de l'Etat

lundi 12 novembre 2012 09h39
 

PARIS (Reuters) - L'industrie chimique française, qui ne devrait afficher qu'une modeste reprise l'an prochain en raison d'une conjoncture déprimée en Europe, a appelé lundi le gouvernement à prendre rapidement des mesures pour soutenir le secteur dans le cadre de son plan de redressement de la compétitivité.

Dans son rapport annuel, l'Union des industries chimiques (UIC) anticipe une croissance d'à peine 0,6% en 2013 après un recul des volumes de production estimé à 1,2% cette année.

Le président de l'UIC, Philippe Goebel, a demandé que le plan de redressement de la compétitivité annoncé cette semaine par le gouvernement soit mis en oeuvre le plus rapidement possible et qu'il soit assorti d'un volet garantissant aux industriels un accès compétitif à l'énergie.

L'énergie représente une partie importante des coûts de la chimie comme d'autres secteurs de l'industrie lourde.

Après un rebond au premier trimestre 2012, la production chimique française a souffert d'un repli de la demande imputable à la crise de la zone euro et a inscrit une baisse cumulée de 1,1% au 30 septembre 2012, selon l'UIC.

Toutefois, la situation est très contrastée selon les différents secteurs de la chimie.

Ainsi, la chimie minérale (acide sulfurique, chlore, soude, engrais, etc.) tire son épingle du jeu puisqu'elle est attendue en progression de 3,5% en 2012 et de 1,4% en 2013 grâce à une bonne activités des engrais que soutient la hausse de la demande alimentaire.

En revanche, la chimie organique (pétrochimie, matières plastiques, etc.) souffre de la contraction de ses marchés de prédilection que sont l'automobile et l'électronique et devrait afficher un recul de 4,5% en 2012. L'UIC estime néanmoins que sa baisse pourrait être ramenée à 0,2% l'an prochain si la situation en Europe s'améliore.

Les volumes des spécialités chimiques (peintures, vernis, colles, adhésifs, produits pour la construction, etc.) - dont le groupe Arkema est un des spécialistes - se sont contractés cette année, observe l'UIC, qui précise que les perspectives restent incertaines en la matière en 2013.   Suite...