Les Bourses européennes ouvrent en baisse

lundi 12 novembre 2012 09h31
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse, les difficultés budgétaires américaines, qui menacent la reprise de la première économie mondiale, et la situation grecque, toujours en suspens, éclipsant de bons indicateurs en provenance de Chine et des Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 affichait un recul de 0,25% à 3.414,87 points dans les premiers échanges. À Francfort, le Dax cédait 0,08% et à Londres, le FTSE 0,07%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 reculait de 0,2%.

L'action Publicis est en tête des hausses du CAC 40, gagnant plus de 3% dans les premiers échanges, après que le groupe a annoncé un rebond de la croissance de son chiffre d'affaires en octobre après une chute inattendue en septembre.

Barack Obama va enchaîner cette semaine les consultations avec des représentants des entreprises, des syndicats et de la société civile avant des négociations avec le Congrès pour éviter que les Etats-Unis ne se heurtent à un "mur budgétaire", a annoncé tard dimanche soir un responsable de la Maison blanche.

Ce "mur budgétaire" ("fiscal cliff") recouvre la coïncidence, en début d'année prochaine, entre la fin des exonérations fiscales décidées sous George Bush et prolongées pour deux ans en 2010 et la mise en oeuvre de coupes automatiques dans les dépenses publiques prévues par l'accord de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette.

En Europe, la situation de la Grèce inquiète toujours les investisseurs, en dépit des avancées réalisées par le Parlement grec, qui a adopté dimanche soir le projet de budget 2013 afin de permettre le versement à la Grèce d'une tranche d'aide internationale de 31,5 milliards d'euros.

Les indicateurs en provenance de Chine limitent toutefois les pertes. La Chine a enregistré un excédent commercial à un plus haut de 45 mois en octobre, à la faveur d'une progression plus marquée que prévu des exportations, ce qui suggère une nouvelle fois que la deuxième économie mondiale se reprend après sept trimestres consécutifs de ralentissement de la croissance.

Tandis que les futures sur Bunds se maintiennent et bénéficient de l'incertitude entourant l'issue des négociations en Grèce, l'euro reste sous pression après l'approbation du budget 2013 en Grèce. Les ministres des Finances de la zone euro se réuniront lundi à Bruxelles afin de discuter du déblocage de la prochaine tranche d'aide à Athènes.

Le billet vert se maintient mais pâtit tout de même de la situation budgétaire aux Etats-Unis. Certains analystes estiment cependant qu'il pourrait par la suite bénéficier d'une certaine aversion au risque des investisseurs, enclins à se tourner vers les valeurs refuge dans un contexte économique incertain.   Suite...

 
<p>Les principales Bourses europ&eacute;ennes ont ouvert en baisse lundi, les difficult&eacute;s budg&eacute;taires am&eacute;ricaines, qui menacent la reprise de la premi&egrave;re &eacute;conomie mondiale, et la situation grecque, toujours en suspens, &eacute;clipsant de bons indicateurs en provenance de Chine et des Etats-Unis. &Agrave; Paris, le CAC 40 affichait un recul de 0,25% &agrave; 3.414,87 points dans les premiers &eacute;changes. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>