Un A380 d'Emirates fait demi-tour après une panne de moteur

lundi 12 novembre 2012 08h46
 

CANBERRA (Reuters) - Un Airbus A380 de la compagnie Emirates à destination de Dubaï a été contraint de faire demi-tour vers l'Australie dimanche soir en raison d'un problème survenu sur un de ses quatre moteurs peu après le décollage.

L'appareil gros porteur avait décollé de Sydney avec 380 passagers à son bord. Le problème est apparu vingt minutes après le début du vol, alors que l'avion gagnait une altitude de 10.000 pieds.

"Le vol Emirates EK413 au départ de Sydney vers Dubaï a fait demi-tour peu après le décollage en raison d'une défaillance moteur. Les passagers sont ré-enregistrés sur d'autres vols", a annoncé la compagnie aérienne dans un communiqué.

Des passagers ont affirmé avoir vu des flammes s'échapper du moteur endommagé mais la compagnie aérienne a démenti qu'il ait pris feu, même si, ajoute-t-elle dans un communiqué, "des passagers ont pu voir comme un flash".

En novembre 2010, l'explosion d'un moteur sur un A380 de la compagnie Qantas équipé de moteurs Trent développés par Rolls Royce avait conduit la compagnie australienne à clouer au sol tous ses A380 pendant près d'un mois pour des vérifications.

Emirates, premier utilisateur d'A380 dans le monde, fait voler une version motorisée par le GP7200 d'Engine Alliance, une co-entreprise formée par General Electric et Pratt & Whitney.

Des passagers du vol EK413 ont dit avoir ressenti un vibration et vu des flammes sur plusieurs mètres derrière le moteur endommagé. "J'ai vu un flash. J'ai pensé que c'était peut-être la foudre, mais nous avons vu des flammes sortant du moteur. Toute la cabine de l'A380 était éclairée", a raconté un passager néo-zélandais, John Fothergill, cité par le quotidien australien Daily Telegraph.

Rob Taylor; Henri-Pierre André pour le service français