Total confirme vouloir vendre des actifs au Nigeria

dimanche 11 novembre 2012 15h56
 

ABOU DHABI (Reuters) - Total a entamé des discussions en vue de vendre certains actifs au Nigeria, mais n'entend pas quitter le pays, a déclaré Christophe de Margerie, PDG du groupe pétrolier français.

"Oui, nous discutons avec certains acheteurs de la cession de certains actifs au Nigeria. Mais cela ne veut pas dire que nous avons peur et que nous allons commencer à nous retirer du pays. Total est satisfait de développer ses projets au Nigeria", a-t-il déclaré.

D'après certaines informations de presse, le groupe chinois Sinopec est sur le point de racheter des participations de Total dans des blocs pétroliers au Nigeria représentant quelque 2,4 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros)/

Interrogé à ce sujet, Christophe de Margerie a dit qu'il ne démentait pas l'article sans faire davantage de commentaires.

Total a annoncé en septembre un programme de cessions portant sur 15 à 20 milliards de dollars (11,5 à 15,4 milliards d'euros) pour financer ses investissements et doper sa génération de trésorerie.

Le Nigeria, deuxième puissance économique africaine derrière l'Afrique du Sud, fait partie des 10 premiers pays exportateurs de pétrole et est un fournisseur clef des Etats-Unis, de la Chine et de l'Inde.

Daniel Fineren, Benoit Van Overstraeten pour le service français

 
<p>Christophe de Margerie, PDG de Total, a d&eacute;clar&eacute; que le groupe p&eacute;trolier fran&ccedil;ais avait entam&eacute; des discussions en vue de vendre certains actifs au Nigeria, mais n'entendait pas quitter le pays. /Photo prise le 7 octobre 2012/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>