Wall Street ouvre en baisse car le "mur budgétaire" inquiète

vendredi 9 novembre 2012 15h50
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street débute en baisse vendredi, à l'issue d'une semaine qui pourrait afficher le plus fort recul des cinq derniers mois, alors que la France et l'Allemagne apparaissent touchées de plus en plus durement par la crise et que le "mur budgétaire" menace d'affecter la reprise de la croissance américaine.

L'indice Dow Jones perd 0,52%, à 12.744,29 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,29% à 1.373,54 points et le Nasdaq Composite cède 0,10% à 2.892,86 points.

Le président Barack Obama fera une déclaration sur l'économie vendredi en début d'après-midi à Washington (18h05 GMT), a annoncé la Maison blanche, et évoquera vraisemblablement les hausses d'impôts et réductions de dépenses publiques qui prendront automatiquement effet au 1er janvier 2013 si un accord bipartisan n'intervient pas au Congrès.

En Europe, Le ministère de l'Economie allemand prévoit un ralentissement de la croissance du pays au quatrième trimestre 2012 et au premier trimestre 2013.

Quant à l'économie française, elle risque de finir 2012 en légère récession, ce qui augurerait mal de 2013, selon la première estimation de la Banque de France.

Aux valeurs, Groupon s'effondre d'environ 23%. Plombé par ses performances en Europe, le site d'achats groupés a publié des résultats inférieurs aux attentes. .

Disney chute de 6,15% après des résultats trimestriels à peu près conformes aux attentes.

JCPenneY perd également plus de 6% après avoir annoncé une perte nette hors exceptionnels de $0,93 hors exceptionnels, nettement plus forte que prévu.

Les investisseurs attendent la première estimation de l'indice Reuters-Université du Michigan pour le mois de novembre (15h55 GMT).

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Wall Street d&eacute;bute en baisse vendredi, &agrave; l'issue d'une semaine qui pourrait afficher le plus fort recul des cinq derniers mois, alors que la France et l'Allemagne apparaissent touch&eacute;es de plus en plus durement par la crise et que le "mur budg&eacute;taire" menace d'affecter la reprise de la croissance am&eacute;ricaine. L'indice Dow Jones perd 0,52% dans les premiers &eacute;changes. Le Standard &amp; Poor's 500 recule de 0,29% et le Nasdaq Composite c&egrave;de 0,10%. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer</p>