L'économie française menacée de récession fin 2012

vendredi 9 novembre 2012 14h10
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - L'économie française risque de finir l'année 2012 en légère récession, ce qui augurerait mal de 2013 et de la capacité du gouvernement à tenir ses objectifs de déficits publics.

La Banque de France a publié vendredi sa première estimation pour le produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre, qu'elle anticipe en repli de 0,1%, soit au même niveau de ses prévisions antérieures pour le troisième trimestre.

Si cela devait s'avérer, l'économie française, qui reste sur trois trimestres de croissance nulle, finirait l'année en légère récession là où l'Insee la voit jusqu'ici stagner.

Les annonces en parallèle d'une chute de 2,7% de la production industrielle en septembre ) et d'une forte révision à la baisse des projets d'investissement des entreprises pour 2012 sont venues conforter le pronostic de la Banque de France pour la fin de l'année.

Une petite différence pourrait apparaître sur le seul troisième trimestre, dont les chiffres préliminaires seront publiés le 15 novembre, grâce à un début d'été plus favorable pour la consommation des ménages et la production industrielle.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a laissé entendre fin octobre, que la croissance pourrait avoir été "très légèrement positive" sur la période.

"Le PIB du 3e trimestre ne sera pas si mauvais. Moscovici l'a dit, il doit avoir une idée de la chose", déclare Jean-Christophe Caffert, économiste France chez Natixis. "Par contre, derrière, on partage ce que disent les indicateurs avancés de la Banque de France, à savoir qu'on devrait avoir une croissance légèrement négative au quatrième trimestre".

L'INVESTISSEMENT EN BERNE   Suite...

 
<p>L'&eacute;conomie fran&ccedil;aise devrait conna&icirc;tre une contraction de 0,1% au quatri&egrave;me trimestre, estime la Banque de France dans une premi&egrave;re estimation fond&eacute;e sur son enqu&ecirc;te mensuelle de conjoncture publi&eacute;e vendredi. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic</p>