Eurazeo prudent face au climat économique et fiscal

vendredi 9 novembre 2012 09h02
 

PARIS (Reuters) - Eurazeo a annoncé vendredi un chiffre d'affaires en progression de 1,8% pour le troisième trimestre, soutenu par l'activité de certaines de ses sociétés comme Eurazeo PME et la société de services Elis.

La société d'investissement, qui détient des participations dans de nombreuses sociétés cotées et non cotées, comme Accor, Edenred, le fabricant de doudounes Moncler ou encore Europcar, a néanmoins fait part d'une certaine prudence pour les prochains mois en raison de l'environnement économique et des mesures fiscales du gouvernement.

"Les chiffres ne sont pas mauvais aujourd'hui mais est-ce que ce sera le cas dans trois mois, dans six mois, je n'en sais rien du tout. La visibilité n'est pas très bonne", a déclaré Philippe Audouin, le directeur financier d'Eurazeo, lors d'une conférence téléphonique.

Il a expliqué que les mesures fiscales risquaient d'avoir un impact sur l'activité de certaines des sociétés détenues en portefeuille par Eurazeo, tout en espérant que cet impact puisse être contrebalancé par les mesures annoncées pour améliorer la compétitivité des entreprises françaises.

Le pacte de compétitivité présenté mardi par le gouvernement prévoit un abaissement des coûts des entreprises de 20 milliards d'euros sous forme d'un crédit d'impôt.

"Tout cela crée un environnement qui n'est pas forcément négatif au global mais qui nécessite tout de même un peu de prudence", a souligné Philippe Audouin.

Pour le troisième trimestre, le chiffre d'affaires consolidé d'Eurazeo est ressorti à 1,24 milliard d'euros.

En intégrant les sociétés mises en équivalence, ses revenus ont progressé sur la période de plus de 3% à 2,29 milliards d'euros.

L'actif net réévalué a de son côté atteint 54,7 euros par action pour la période, en hausse de 5,8% par rapport à fin juin.

Matthieu Protard, édité par Cyril Altmeyer