L'Opep admet le rôle croissant des pétrole et gaz de schiste

jeudi 8 novembre 2012 15h56
 

par Alex Lawler

LONDRES (Reuters) - L'Opep a reconnu pour la première fois jeudi que les technologies d'extraction de pétrole et de gaz de schiste étaient en train de modifier le paysage mondial de l'énergie et elle a constaté que la demande de pétrole devrait progresser moins vite qu'attendu jusqu'à présent.

Dans son rapport annuel sur les Perspectives pétrolières mondiales, l'organisation des pays exportateurs a réduit sa prévision de demande à l'horizon 2016 en raison de la faiblesse de la croissance et elle a augmenté sa prévision d'augmentation de l'offre des pays non-membres.

"Au vu de l'augmentation significative récente de la production de pétrole et de gaz de schiste en Amérique du Nord, il est désormais clair que ces ressources pourraient jouer un rôle de plus en plus important dans les perspectives d'offre non-Opep à moyen et long termes", explique le rapport.

Le cartel a été plus lent que d'autres grands acteurs du marché de l'énergie à prendre acte de l'impact des nouvelles technologies, comme la fracturation hydraulique ("fracking").

A l'inverse, le directeur général de la compagnie américaine Conoco, Ryan Lance, est allé jusqu'à prédire que l'Amérique du Nord pourrait être auto-suffisante en pétrole et en gaz d'ici 2025.

Dans ses nouvelles perspectives, l'Opep estime que le pétrole de schiste contribuera à l'offre mondiale à hauteur de deux millions de barils par jour (bpj) d'ici 2020 et de trois millions d'ici 2035. A titre de comparaison, deux millions de bpj représentent la production actuelle du Nigeria, premier exportateur de pétrole d'Afrique et membre de l'organisation.

A moyen terme, précise l'Opep, l'Amérique du Nord devrait assurer la majeure partie de la production de pétrole de schiste mais d'autres régions pourraient, à plus long terme, apporter de "modestes" contributions à la croissance de cette énergie.

Les éditions précédentes de ce rapport ne mentionnaient aucune augmentation significative de la production de pétrole de schiste.   Suite...

 
<p>L'Opep a reconnu pour la premi&egrave;re fois jeudi que les technologies d'extraction de p&eacute;trole et de gaz de schiste &eacute;taient en train de modifier le paysage mondial de l'&eacute;nergie et elle a constat&eacute; que la demande de p&eacute;trole devrait progresser moins vite qu'attendu jusqu'&agrave; pr&eacute;sent. /Photo d'archives/REUTERS/Atef Hassan</p>