Wall Street ouvre en très léger rebond, Qualcomm grimpe

jeudi 8 novembre 2012 15h47
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en très léger rebond jeudi, soutenue par des inscriptions au chômage meilleures que prévues et une contraction du déficit commercial américain, au lendemain d'une séance de forte baisse après la réélection de Barack Obama.

L'indice Dow Jones est stable dans les premiers échanges (+0,05% à 12.939,30 points). Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,12% à 1.396,27 points et le Nasdaq Composite prend 0,18% à 1.943,64 points.

Le Dow Jones avait perdu 2,36% mercredi, sa plus forte baisse depuis le 1er juin, alors que les investisseurs se focalisaient à nouveau sur la conjoncture fragile des Etats-Unis et le risque lié au "mur budgétaire", ces quelque 600 milliards de dollars de hausses d'impôts et de réduction des dépenses qui menacent de s'appliquer début 2013.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage, dont les chiffres ont été faussés par l'ouragan Sandy, ont diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 3 novembre, à 355.000 contre 363.000 la semaine précédente, alors que les économistes attendaient en moyenne une hausse, à 370.000.

Autre signal positif de l'économie américaine, le déficit commercial s'est légèrement réduit en septembre grâce à une hausse des exportations, laissant entrevoir une croissance plus importante que prévu au troisième trimestre.

L'euro, qui a réduit ses pertes face au dollar après la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de laisser ses taux directeurs inchangés, a également soutenu les cours.

Aux valeurs, Qualcomm s'adjuge 7,3% après la publication de résultats et d'un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs aux attentes et l'annonce de bonnes perspectives.

Rodrigo Campos, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Wall Street a ouvert en tr&egrave;s l&eacute;ger rebond jeudi, soutenue par des inscriptions au ch&ocirc;mage meilleures que pr&eacute;vues et une contraction du d&eacute;ficit commercial am&eacute;ricain, au lendemain d'une s&eacute;ance de forte baisse apr&egrave;s la r&eacute;&eacute;lection de Barack Obama. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>