Sodexo va réduire ses coûts et ses effectifs

jeudi 8 novembre 2012 09h29
 

PARIS (Reuters) - Sodexo, qui a publié jeudi des résultats annuels en hausse grâce aux Jeux Olympiques et à la dynamique des pays émergents, affiche sa prudence pour 2012-2013 et prévoit un renforcement de ses réductions de coûts passant par notamment par des suppressions d'effectifs.

Le numéro deux mondial de la restauration collective derrière le britannique Compass avait déjà réduit de près de 150 millions d'euros ses frais de fonctionnement depuis trois ans.

Il entend maintenant, d'ici à trois ans, réduire ses coûts d'exploitation pour un montant représentant 0,6% du chiffre d'affaires et baisser ses frais de fonctionnement à hauteur de 0,4% du chiffre d'affaires.

Sur les prochains 18 mois, ce programme entraînera des coûts exceptionnels compris entre 130 et 150 millions d'euros avec un impact positif du même montant en 2014-2015 et pour les exercices suivants.

Michel Landel, directeur général du groupe a indiqué lors d'une conférence téléphonique, que dans ce délai, 700 emplois devraient être supprimés au niveau mondial dans les fonctions supports sur un effectif total de 420.000.

Sur l'exercice 2011-2012 clos le 31 août, le résultat net part du groupe a progressé de 16,4% à 525 millions d'euros, un chiffre supérieur au consensus Thomson I/B/E/S de 505,32 millions.

Le résultat opérationnel a cru de 15,4% à 984 millions d'euros (consensus de 967 millions), sur un chiffre d'affaires en hausse de 6,5% à taux de change constants, à 18.236 millions d'euros (consensus de 18.030 millions).

Le dividende proposé est en hausse de 8,9% à 1,59 euro.

Pour l'exercice 2012-2013, Sodexo prévoit "une croissance modeste" de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel, après un exercice 2011-2012 dopé par la Coupe du Monde de rugby, et les Jeux Olympiques.

Il confirme néanmoins ses objectifs à moyen terme, à savoir une croissance annuelle moyenne de son chiffre d'affaires consolidé de 7% et une marge opérationnelle consolidée de 6,3% à la fin de l'exercice 2014-2015.

Noëlle Mennella, édité par Pascale Denis

 
<p>Michel Landel, PDG de Sodexo. Le num&eacute;ro deux mondial de la restauration collective a accru ses r&eacute;sultats sur l'exercice 2011-2012 gr&acirc;ce aux Jeux Olympiques et &agrave; la dynamique des pays &eacute;mergents, mais le groupe affiche sa prudence pour 2012-2013 et pr&eacute;voit un renforcement de ses r&eacute;ductions de co&ucirc;ts. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer</p>