EADS prudent sur sa trésorerie mais confiant sur ses objectifs

jeudi 8 novembre 2012 12h34
 

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - EADS a fait savoir jeudi que l'une de ses priorités du quatrième trimestre serait de générer de la trésorerie grâce à la livraison d'avions et s'est montré plus confiant dans ses prévisions de résultats pour 2012, après un troisième trimestre supérieur aux attentes grâce à Airbus.

Un mois après l'échec de son projet de fusion avec le britannique BAE Systems, attribué à un veto de l'Allemagne, le groupe européen d'aérospatiale et de défense a souligné que la suspension d'un prêt par Berlin pour le futur long-courrier A350 d'Airbus avait pesé sur son cash flow.

EADS s'attend désormais à un flux de trésorerie disponible équilibré - et non plus positif - après financements-clients et avant acquisitions, un objectif que le directeur financier Harald Wilhelm a qualifié de "serré" mais réalisable sur la base de l'objectif maintenu de livrer 30 très gros porteurs A380.

Le flux de trésorerie disponible après financements-clients affiche un solde négatif de 3,376 milliards d'euros fin septembre contre un solde positif de 155 millions un an plus tôt.

La détérioration du besoin en fonds de roulement est liée à la concentration des livraisons d'avions sur le dernier trimestre de l'année et à la montée des cadences de production tant chez Airbus que chez Eurocopter.

Le groupe a également pâti de la suspension d'un prêt de 600 millions d'euros par l'Allemagne pour l'A350, a observé Harald Wilhelm.

"S'ils avaient payé, le cash flow aurait été meilleur", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique, ajoutant que les discussions avec le gouvernement allemand continuaient.

L'action cède 4,13% à 26,105 euros à 12h20 à la Bourse de Paris, accusant la plus forte baisse du CAC 40 (+0,36%), la détérioration du cash flow supplantant les résultats trimestriels meilleurs que prévu.   Suite...

 
<p>EADS confirme ses pr&eacute;visions de r&eacute;sultats pour 2012 apr&egrave;s des r&eacute;sultats sup&eacute;rieurs aux attentes au troisi&egrave;me trimestre, gr&acirc;ce aux performances d'Airbus. /Photo prise le 13 septembre 2012/REUTERS/Tobias Schwarz</p>