Désendettement et cessions en vue au 4e trimestre pour Veolia

mercredi 7 novembre 2012 14h13
 

PARIS (Reuters) - Veolia prévoit de réduire sa dette de 2,5 à 3 milliards d'euros au quatrième trimestre grâce notamment à des cessions, après avoir vu ses résultats baisser à fin septembre sous l'effet notamment du recul des volumes de déchets traités en Europe.

A la Bourse de Paris, l'action du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets enregistrait la plus forte hausse du CAC 40 en début d'après-midi, certains investisseurs appréciant le caractère volontariste des annonces du groupe en matière de vente d'actifs.

Veolia vise toujours cinq milliards d'euros de cessions sur la période 2012-2013 pour ramener à moins de 12 milliards d'euros son endettement financier net, qui atteignait 15,2 milliards d'euros au 30 septembre.

Le groupe prévoit en particulier de finaliser la vente de son activité de déchets solides aux Etats-Unis au cours des prochaines semaines et va mettre en équivalence sa participation de 24,95% dans Berliner Wasserbetriebe après la sortie de RWE de la société de distribution d'eau.

Mais il compte aussi sur des cessions de petite et moyenne taille qu'il pourrait réaliser d'ici la fin de l'année.

"Nous avons (...) un certain nombre de processus de cessions qui sont en cours, dont certains pourraient effectivement être finalisés avant la fin de l'année et qui porteront sur quelques centaines de millions d'euros", a indiqué Pierre-François Riolacci, le directeur financier du groupe, au cours d'une conférence téléphonique avec la presse.

Julien Desmaretz, analyste chez Bryan Garnier, a jugé "rassurant" l'objectif de désendettement pour le 4e trimestre, évoquant également des résultats "solides" et supérieurs aux attentes.

DESCENTE À 40% DE TRANSDEV PROBABLEMENT MI-2013

Vers 14h00, l'action Veolia bondissait de 5,44% à 8,030 euros pendant que le CAC 40 se repliait de 0,68%, mais elle avait perdu 12,54% au cours des deux dernières semaines.   Suite...

 
<p>Antoine Fr&eacute;rot, PDG de Veolia. Le num&eacute;ro un mondial du traitement de l'eau et des d&eacute;chets a publi&eacute; mercredi des r&eacute;sultats en baisse au titre des neuf premiers mois de 2012, toujours affect&eacute;s par le recul des volumes de d&eacute;chets trait&eacute;s en Europe. Il a cependant confirm&eacute; ses objectifs en mati&egrave;re de cessions et d'&eacute;conomies. /Photo prise le 1er mars 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>