Recul de 21% du CA de NYSE Euronext au 3e trimestre

mardi 6 novembre 2012 10h42
 

LONDRES (Reuters) - NYSE Euronext a annoncé mardi un plongeon de 21% de son chiffre d'affaires net au troisième trimestre, à 559 millions de dollars (438 millions d'euros environ), évoquant un ralentissement de l'activité en Europe comme aux Etats-Unis.

Le premier opérateur boursier mondial a précisé avoir dégagé un bénéfice net en baisse de 42% à 108 millions de dollars au cours des trois mois à fin septembre, qui se traduit par un recul de 38% de son bénéfice par action (BPA) à 0,44 dollar.

Ces résultats reflètent un ralentissement des activités de trading sur ses principaux marchés, à la fois sur les actions et sur les contrats à terme, à New York, Paris et Londres, un phénomène amplifié par des bases de comparaison élevées pour le troisième trimestre de l'an dernier.

NYSE a expliqué mardi que le chiffre d'affaires net de ses activités dans les contrats à terme et les options avait diminué de 27% à 164 millions de dollars tandis que la baisse de l'activité de trading actions atteignait 20%, à 282 millions de dollars.

"La volatilité du marché a nettement baissé depuis le troisième trimestre 2011, atteignant en août 2012 un niveau que l'on n'avait pas vu depuis plusieurs années", a dit NYSE dans un communiqué.

Deutsche Börse, l'opérateur avec lequel NYSE Euronext avait tenté de fusionner en début d'année, a dû abaisser sa prévision de résultat 2012, invoquant là encore les effets de la diminution de la volatilité sur ses activités de trading.

Les deux groupes ont dû renoncer en février à leur projet de rapprochement, évalué à 7,4 milliards de dollars, les autorités européennes le considérant comme une menace pour la concurrence sur les marchés de futures.

A la Bourse de Paris, l'action NYSE Euronext gagnait 1,265% à 9h30 GMT alors que l'indice CAC 40 progressait de 0,59%.

Luke Jeffs, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>NYSE Euronext affiche un chiffre d'affaires net en recul de 21% au troisi&egrave;me trimestre, &agrave; 559 millions de dollars. Le premier op&eacute;rateur boursier mondial &eacute;voque un ralentissement de l'activit&eacute; en Europe comme aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>