La compétitivité, urgence pour l'économie française, dit le FMI

lundi 5 novembre 2012 15h10
 

PARIS (Reuters) - Le manque de compétitivité de son économie assombrit les perspectives de croissance de la France et le problème risque de s'aggraver si elle ne s'adapte pas au même rythme que ses partenaires européens comme l'Espagne ou l'Italie, estime le Fonds monétaire international (FMI).

Dans un rapport publié lundi, le Fonds relève d'autre part la "forte détermination" du gouvernement pour redresser les comptes publics et ajoute que si la faiblesse de la croissance dans la zone euro persistait, la France et les Européens devraient envisager de ralentir le rythme d'ajustement budgétaire.

Les "progrès importants" réalisés en termes de stabilité financière doivent être consolidés et la fiscalité de l'épargne modifiée pour soutenir le financement de l'économie, poursuit-il.

"Le manque de compétitivité de l'économie française émerge comme le défi majeur à la stabilité macro-économique, la croissance et la création d'emplois", estime le FMI, selon qui les travaux et les négociations sociales en cours sont "une opportunité unique pour entreprendre des réformes d'envergure".

La publication de cette analyse intervient le jour où Louis Gallois propose une batterie de mesures pour accroître la compétitivité des entreprises françaises. Les partenaires sociaux négocient quant à eux une réforme du marché du travail.

Selon le FMI, "la perte de compétitivité est antérieure à la crise actuelle, mais elle risque de devenir encore plus sérieuse si l'économie française ne s'adapte pas au même rythme que ses principaux partenaires commerciaux en Europe, notamment l'Italie et l'Espagne".

Il prône à cet égard de "corriger les dysfonctionnements du marché du travail qui entravent l'investissement, l'emploi et, en fin de compte, la croissance ; et accroître la concurrence dans le secteur des services", des recommandations récurrentes des institutions internationales.

Quant à la baisse du coût du travail prônée par les chefs d'entreprise et par le rapport Gallois, le FMI prévient que si elle ne s'accompagnait pas de ces réformes "les bénéfices de la mesure se dissiperaient rapidement".

MOINS D'AUSTÉRITÉ ?   Suite...

 
<p>Le manque de comp&eacute;titivit&eacute; de son &eacute;conomie assombrit les perspectives de croissance de la France et le probl&egrave;me risque de s'aggraver si elle ne s'adapte pas au m&ecirc;me rythme que ses partenaires europ&eacute;ens comme l'Espagne ou l'Italie, estime le Fonds mon&eacute;taire international (FMI). /Photo d'archives/REUTERS</p>