Les marchés européens restent orientés à la baisse à mi-séance

lundi 5 novembre 2012 12h45
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientées à la baisse à mi-séance lundi, à la veille d'un scrutin présidentiel qui s'annonce plus que jamais serré aux Etats-Unis.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, en hausse de 1,6% la semaine dernière, recule de 0,59% à 10h23 GMT et l'EuroStoxx 50 abandonne 0,86%. Le Cac 40 cède 30,97 points (0,89%) à 3.461,49 à Paris, tandis que le Dax-30 perd 0,49% à Francfort et le FTSE-100 0,58%.

Les futures sur les indices new-yorkais sont en revanche en légère hausse, laissant espérer une ouverture positive après la baisse de près de 1% du S&P-500 vendredi.

"L'élection présidentielle aux Etats-Unis domine l'actualité de la semaine", dit Ian Williams, stratégiste chez Peel Hunt à Londres. "La réélection de (Barack) Obama est peut-être intégrée dans les cours, tout comme la perspective d'un compromis sur le budget si les Républicains conservent le contrôle de la Chambre des Représentants. Mais tout cela reste incertain".

L'ouverture, jeudi, du Congrès du Parti communiste chinois et les tensions autour du plan d'austérité grec, soumis lundi au Parlement , alimentent aussi la prudence. "Il y a tellement d'événements cette semaine qu'il est impossible de dire où les marchés en seront vendredi", relève un trader à Londres.

Dans ce contexte, l'aversion au risque prend le dessus et les investisseurs se reportent sur des valeurs refuge comme le dollar et les Bunds.

Le secteur des ressources de base (-1,15%) tire les Bourses à la baisse après l'annonce d'un ralentissement de l'activité dans les services en Chine en octobre, selon l'indice PMI HSBC. Le secteur bancaire (-1,06%) pèse aussi, plombé par HSBC qui perd 1,21% après l'annonce de résultats trimestriels en hausse mais amputés par des provisions et charges de 1,15 milliard de dollars.

Vedette de la séance, Ryanair bondit de 7,3% après avoir annoncé des résultats meilleurs que prévu et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice . Dans la foulée, EasyJet gagne 1,34%.

Sur le marché des changes, l'euro est tombé à un plus bas de deux mois face au dollar, à 1,2778 dollar, sous sa moyenne mobile de 200 jours (1,2836). La monnaie européenne pâtit des inquiétudes en Grèce tandis que le dollar profite d'achats refuge et reste soutenu par les bons chiffres des créations d'emplois annoncés vendredi aux Etats-Unis.   Suite...

 
<p>La Bourse de Francfort, o&ugrave; le Dax perdait 0,49% &agrave; la mi-s&eacute;ance. Les Bourses europ&eacute;ennes restent orient&eacute;es &agrave; la baisse &agrave; la mi-journ&eacute;e, &agrave; la veille d'un scrutin pr&eacute;sidentiel qui s'annonce plus que jamais serr&eacute; aux Etats-Unis, le CAC 40 c&eacute;dant 0,89% et l'Eurofirst 300 abandonnant 0,86%. /Photo prise le 5 novembre 2012/REUTERS/Remote/Marthe Kiessling</p>