HSBC voit son bénéfice amputé par des provisions

lundi 5 novembre 2012 12h34
 

par Steve Slater et Matt Scuffham

LONDRES (Reuters) - HSBC a publié lundi des résultats en hausse mais amputés par des provisions pour une affaire de blanchiment d'argent dans laquelle la banque a reconnu risquer gros.

La première banque européenne a indiqué que l'amende qu'elle risque aux Etats-Unis pourrait être supérieure aux 1,5 milliard de dollars qu'elle a provisionnés et conduire à une procédure judiciaire au pénal.

L'affaire a d'ores et déjà causé des "dommages considérables" à l'image du groupe et l'a contraint à provisionner encore 800 millions de dollars dans ses comptes du troisième trimestre, après les 700 millions mis de côté en juillet.

"Ce pourrait être beaucoup plus", a reconnu le directeur général Stuart Gulliver lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

"Le règlement d'au moins une partie du dossier entraînera probablement l'ouverture de procédures au pénal comme au civil, et l'imposition d'amendes considérables", indique la banque dans son communiqué de résultats.

Un rapport publié par le Sénat américain en juillet accuse la banque britannique d'avoir laissé ses clients sortir des fonds douteux de pays tels que le Mexique, l'Iran, les îles Caïmans, l'Arabie saoudite ou la Syrie.

30.000 EMPLOIS SUPPRIMÉS EN DEUX ANS

L'affaire porte un nouveau coup à la réputation des banques de Sa Majesté, également mises en cause dans le scandale de la manipulation du Libor - qui a valu à Barclays une amende de 450 millions de dollars - et accusées de ventes forcées de produits d'assurance à leurs clients britanniques qui contractaient des crédits. Au total, les banques ont provisionné plus de dix milliards de livres pour indemniser les plaignants dans cette dernière affaire.   Suite...

 
<p>HSBC a fait &eacute;tat d'un b&eacute;n&eacute;fice avant imposition de 3,5 milliards de dollars au titre du troisi&egrave;me trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Olivia Harris</p>