Wall Street finit en recul, grevé par les énergétiques

vendredi 2 novembre 2012 21h34
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en net recul la dernière séance d'une semaine marquée par le passage de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis, pénalisé par les mauvaises performances des secteur de l'énergie et des matières premières, en dépit de la publication d'indicateurs jugés rassurants notamment pour l'emploi.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a fini cette séance particulièrement volatile en baisse de 1,05%, cédant 139,46 points à 13.093,16 points. Sur la semaine, il affiche un recul de 0,1%. Le S&P-500, plus large, a perdu 13,39 points, soit 0,94%, à 1.414,20 points mais a en revanche gagné 0,2% sur la semaine. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 37,93 points (1,26%) à 2.982,13 points et enregistre un recul hebdomadaire de 0,2%.

Les entreprises américaines ont accéléré leurs recrutements en octobre et l'amélioration de la conjoncture a incité un nombre accru de chômeurs à reprendre leur recherche d'emploi, faisant remonter le taux de chômage, deux signes encourageants pour la reprise économique à quatre jours du scrutin présidentiel.

Ce sont 171.000 emplois non-agricoles qui ont ainsi été créés le mois dernier, un chiffre supérieur aux attentes.

Le taux de chômage a parallèlement augmenté d'un dixième de point à 7,9%, conformément aux attentes, mais cette hausse traduit surtout la reprise de la recherche d'emploi par une partie des chômeurs.

Le département du Commerce a par ailleurs fait état d'une croissance des commandes à l'industrie américaine la plus soutenue depuis plus d'un an en septembre, sans pour autant que cette hausse n'atteste d'un redressement marqué de l'investissement productif.

Aux valeurs, le secteur des matières premières affiche parmi les plus mauvaises performances, terminant en baisse de près de 2%. Le titre Newmont Mining Corp a clôturé en chute de 8,41% après publication de résultats inférieurs aux attentes.

Le titre Chevron a clôturé la séance en baisse de 2,87%. Le deuxième pétrolier américain a annoncé une baisse de son bénéfice trimestriel, des travaux de maintenance s'étant ajoutés à une baisse régulière de sa production pétrolière et gazière.

A la hausse, l'action Starbucks s'est envolé de 9%après avoir revu à la hausse ses prévisions annuelles.

Catherine Monin pour le service français

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>