Chevron livre un bénéfice trimestriel en baisse

vendredi 2 novembre 2012 16h48
 

(Reuters) - Chevron a annoncé vendredi une baisse de son bénéfice trimestriel, des travaux de maintenance s'étant ajoutés à une baisse régulière de sa production pétrolière et gazière.

Ce recul résulte aussi d'un important incendie survenu dans l'une de ses raffineries californiennes.

Le deuxième pétrolier américain a fait état d'un bénéfice net de 5,25 milliards de dollars au troisième trimestre, soit 2,69 dollars par action, contre 7,83 milliards (3,92 dollars/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, Chevron a réalisé un bénéfice de 2,55 dollars par action, alors que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur 2,83 dollars par action.

Les revenus liés production de pétrole et de gaz ont diminué de 17% à 5,1 milliards de dollars, et ont chuté de 65% à 689 millions de dollars dans le raffinage.

Le directeur général John Watson a déclaré que les résultats avaient été impactés par une maintenance lourde mais planifiée. Les prix de vente de la production de Chevron ont en outre baissé au troisième trimestre, en partie à cause d'une offre excédentaire sur le marché américain du gaz naturel liquéfié.

Le prix moyen du baril de Brent sur le trimestre était de 110 dollars, soit 2 dollars de moins que l'année précédente.

La production de pétrole et de gaz du troisième trimestre a diminué à 2,52 millions de barils par jour d'équivalent pétrole contre 2,60 millions de barils l'année précédente.

Le pétrolier accuse son troisième trimestre consécutif de baisse de la production, en prenant les variations d'un trimestre sur l'autre mais il s'attend à une hausse de la production au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent.

L'action Chevron est en baisse de 1,8% à 109,44 dollars à 15h08 GMT.

Braden Reddall; Constance de Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Chevron a enregistr&eacute; une baisse de son b&eacute;n&eacute;fice au troisi&egrave;me trimestre, des travaux de maintenance s'&eacute;tant ajout&eacute;s &agrave; une baisse r&eacute;guli&egrave;re de sa production p&eacute;troli&egrave;re et gazi&egrave;re. Le deuxi&egrave;me p&eacute;trolier am&eacute;ricain a enregistr&eacute; sur la p&eacute;riode un b&eacute;n&eacute;fice net de 5,25 milliards de dollars, contre 7,83 milliards un an plus t&ocirc;t. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser</p>