Nouveau signe positif pour l'emploi américain avant l'élection

vendredi 2 novembre 2012 16h55
 

par Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - Les entreprises américaines ont accéléré leurs recrutements en octobre et l'amélioration de la conjoncture a incité un nombre accru de chômeurs à reprendre leur recherche d'emploi, faisant remonter le taux de chômage, deux signes encourageants pour la reprise économique à quatre jours du scrutin présidentiel.

Le département du Travail a recensé 171.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier et il a revu à la hausse les chiffres des deux mois précédents, de 84.000 au total, dans son rapport mensuel sur l'emploi publié vendredi.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 125.000 créations de postes après le chiffre de 114.000 annoncé initialement pour septembre.

Le taux de chômage a parallèlement augmenté d'un dixième de point pour remonter à 7,9%, conformément aux attentes, mais cette hausse traduit surtout la reprise de la recherche d'emploi par une partie des chômeurs. Seules les personnes ayant recherché activement un poste au cours des dernières semaines sont comptabilisées dans les statistiques.

"Ces chiffres sont cohérents avec le scénario de plus en plus clair d'une reprise économique qui continue de gagner en vigueur après avoir marqué le pas au début de l'année", a commenté Millan Mulraine, stratège de TD Securities à Toronto.

Le rapport mensuel sur l'emploi est publié à quatre jours du scrutin présidentiel aux Etats-Unis alors que le président sortant, Barack Obama, est donné pratiquement à égalité avec son rival républicain Mitt Romney dans les enquêtes d'opinion.

Si la remontée du taux de chômage était prévisible, l'augmentation des recrutements a dépassé les pronostics les plus optimistes : la plus haute des estimations recueillies ne donnait que 168.000 créations pour octobre.

Les statistiques d'octobre donnent toutefois des arguments aux deux prétendants à la Maison blanche : au rythme actuel, les créations d'emploi restent insuffisantes pour laisser espérer un reflux rapide du taux de chômage et plus généralement, les Etats-Unis semblent encore loin de bénéficier d'une reprise aussi dynamique que celle qui avait suivi la récession de 2007-2009.   Suite...

 
<p>Lors d'un salon de l'emploi &agrave; New York, fin octobre. Le rythme des cr&eacute;ations de postes aux Etats-Unis s'est nettement acc&eacute;l&eacute;r&eacute; en octobre et le taux de ch&ocirc;mage est remont&eacute; en raison d'une acc&eacute;l&eacute;ration du retour des demandeurs d'emplois sur le march&eacute; du travail. /Photo prise le 24 octobre 2012/REUTERS/Mike Segar</p>